×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Finances-Banques

    Séance sans relief

    Par Franck FAGNON | Edition N°:4987 Le 23/03/2017 | Partager
    taqa_morroco_087.jpg

    La valeur a enregistré une légère baisse de 0,37% à 790 DH après la publication des résultats annuels. Sur un an, elle affiche un gain solide de 30%

    Jusque-là, le Masi résiste à la vague de contrôles fiscaux qui s’est abattu sur plusieurs sociétés cotées, rognant leurs bénéfices, ce qui réduit aussi les perspectives de dividendes dans certains cas. L’indice vedette de la place maintient ses gains annuels aux alentours de 2%, en dépit d’un recul de 0,14% à 11.889,96 points. Le baromètre des valeurs les plus liquides a, de son côté, cédé 0,11% à 9.721,70 points.

    Les indices Ftse ont suivi la même trajectoire. Excepté le bâtiment et matériaux de construction et l’agroalimentaire, les autres secteurs vedettes du marché ont terminé dans le rouge. En tout 15 indices sectoriels ont bouclé en territoire négatif contre 4 en hausse. A la clôture de la séance, la capitalisation recule à 597 milliards de DH.
    Les transactions sur la place se sont limitées à 96 millions de DH, en dessous de la moyenne quotidienne depuis le début de l’année. Ciments du Maroc a été la valeur la plus liquide avec un flux de 12 millions de DH. Marsa Maroc a enregistré 10,5 millions de DH et Managem 7 millions de DH.

    Parmi les publications de résultats annuels, Taqa Morocco a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 8 milliards de DH en retrait de 9,4% sur un an. Le résultat net part de groupe, lui, s’inscrit en légère hausse de 1,3% à 978 millions de DH. Fortunes diverses pour la Compagnie Minière Touissit. Malgré un deuxième semestre de meilleure facture, elle n’est pas parvenue à compenser la contre-performance du 1er semestre. La première moitié de l’année avait été perturbée par une grève d’un mois. Au final, l’entreprise a vu son résultat d’exploitation diminuer de 14% à 186 millions de DH sous l’effet notamment de la baisse de 4,6% du chiffre d’affaires. Le résultat net décroche de 15% à 162 millions de DH. L’action a dévissé de 9,97% à 1.481 DH sur des volumes insignifiants.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc