×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Cosumar cartonne à l’export

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4985 Le 21/03/2017 | Partager
    Croissance des ventes à l’export de plus de 71%
    Campagne betteravière record de 2 millions de tonnes
    cosumar_export_085.jpg

    Cosumar affiche de belles performances: chiffre d’affaires consolidé de 7,86 milliards de DH contre 6,97 milliards en 2015. Cette embellie est attribuée à l’amélioration des ventes à l’export du sucre blanc et la baisse de la facture énergétique

    Le chiffre d’affaires réalisé par le groupe Cosumar enregistre une progression de 12,8% fin 2016. «Cette évolution est portée essentiellement par l’accroissement du chiffre d’affaires à l’export du sucre blanc», précise le management. En effet, la croissance des ventes à l’export est passée de 190.000 tonnes en 2015 à 326.000 tonnes à fin décembre 2016, soit une évolution de 71,4% (136.000 tonnes). S’y ajoutent des conditions climatiques très favorables. Elles ont permis une bonne campagne betteravière particulièrement à Doukkala et Zaio. Au total, près de 2 millions de tonnes de betteraves y ont été traitées.

    Un record!  Cette amélioration reflète les retombées positives d’un plan d’investissement et de développement, de 6 milliards de DH, entrepris au cours des derniers exercices. Le programme a porté sur l’augmentation de ses capacités de stockage et un projet d’économie énergétique visant à améliorer sa compétitivité…
    En général, les affaires sont bonnes pour Cosumar. Plus de 7,86 milliards de DH de chiffre d’affaires consolidé en 2016 contre 6,97 milliards en 2015. Le sucrier affiche une croissance de ses ventes de plus de 12,8%. Pareil pour l’excédent brut d’exploitation consolidé, qui atteint 1,79 milliard de DH au titre de l’exercice 2016, soit une amélioration de 23,5% par rapport à son niveau à fin 2015. Sur le marché intérieur, le sucrier réalise un excédent brut d’exploitation de 1,35 milliard de DH. Ce qui marque une augmentation de 205 millions de DH de son exploitation, par rapport aux réalisations à la même période, un an auparavant.

    «Nos bons résultats permettent de consolider et de développer l’amont agricole moyennant d’importants investissements dans la R&D et la mécanisation», explique le management.
    En 2016, le groupe a investi dans une nouvelle raffinerie de sucre à Yanbu en Arabie Saoudite, en partenariat avec Wilmar et les sociétés saoudiennes Consolidated Brothers Company et Industrial Projects Development Company. La production de la nouvelle raffinerie, d’une capacité de 840.000 tonnes, est destinée au marché local saoudien ainsi qu’à l’exportation vers les pays de la région (CCG).

    Les ventes à l’export croissent mais le gros du business du groupe est réalisé sur le marché local: 81,21% du chiffre d’affaires consolidé est réalisé sur le marché intérieur, résultat net (85,97%), EBE (75,15%). Au vu des résultats de 2016, le conseil d’administration a pris la résolution de distribuer un dividende ordinaire de 13 DH/action. Le conseil prépare la création d’actions nouvelles par incorporation des réserves et la distribution gratuite d’une action nouvelle par lot de deux actions détenues. Par conséquent, le nombre des actions passera de 41.994.286 à 62.991.429 actions. Le capital passera de pas moins de 419 millions à plus de 629 millions de DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc