×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La cité industrielle chinoise de Tanger prend forme

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4985 Le 21/03/2017 | Partager
    Elle sera baptisée Mohammed VI Tanger Tech
    10 milliards de dollars sur dix ans avec la création de 100.000 emplois
    200 entreprises chinoises devraient s’y installer
    investissment_chinois_tanger_085.jpg

    Le futur site de la «Cité Mohammed VI Tanger Tech» se trouve à Ain Dalia. La zone industrielle intégrée dispose d’un emplacement de choix à proximité des ZI existantes, de TangerMed ainsi que de l’usine de Renault-Nissan (Ph. Wilaya de Tanger)

    Après un an d’attente, du concret pour la future cité industrielle chinoise de Ain Dalia, dans le Nord. Les grandes lignes de ce projet viennent d’être présentées au Souverain au palais Marchane de Tanger, hier lundi. Baptisée «Cité Mohammed VI Tanger Tech», «cette future zone aura, de par sa taille, des retombées sur tout le Royaume et pas seulement sur le Nord», a indiqué Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie et du Commerce lors de la présentation. Le nombre d’emplois à créer devrait atteindre les 100.000 dont 90.000 destinés aux natifs de la région, selon Li Biao, président de la société Haite, le partenaire chinois de BMCE Bank of Africa dans ce méga projet.

    Le soutien apporté par l’industrie de fabrication de pointe et l’industrie moderne de service chinoise, entraînera l’installation de 200 compagnies chinoises opérant dans la fabrication automobile, l’industrie aéronautique, les pièces de rechange d’aviation, l’information électronique, les textiles, la fabrication de machines et d’autres industries.
    «Le choix du Maroc n’est pas fortuit», selon le patron de Haite. «La stabilité politique et sociale du Maroc, validée par l’installation de leaders industriels mondiaux, dans des secteurs exigeant qualité et compétitivité, font du Royaume l’environnement d’investissement idéal pour les investisseurs chinois», souligne-t-il.

    A terme, le volume des investissements devrait atteindre les 10 milliards de dollars, soit près de 100 milliards de DH dont le développement s’étalera sur les dix prochaines années.
    Selon Elalamy, la Chine a développé un savoir-faire incontestable en matière de villes industrielles et de villes intelligentes, soulignant qu'elles intègrent de façon harmonieuse les zones industrielles, commerciales, résidentielles, de services publics et de loisirs, les dotant des technologies les plus évoluées et les plus adaptées aux exigences de la vie moderne.
    L’objectif avec Tanger Tech est de créer une nouvelle ville intelligente internationale, intégrant l’écologie, l’habitabilité, l’industrie, la vitalité et l’innovation.

    Ce projet marque aussi l’affermissement des relations entre les deux pays, Maroc et Chine, après la visite du Souverain à Pékin en 2016. Il devra aussi marquer «la renaissance de la route de la soie, si chère à nos partenaires et amis chinois, affirme Othman Benjelloun, Président de BMCE Bank of Africa. «Cette route passera désormais par Tanger», affirme le banquier.  

    Le site sélectionné n’est autre que Ain Dalia, terrain prévu pour être intégré comme zone industrielle dans le cadre du projet Tanger-Métropole. La zone est actuellement en cours d’aménagement. D’ailleurs, une bretelle de connexion est en cours de construction pour relier la zone au réseau autoroutier. Les terrains sont disponibles et le projet pourrait démarrer sous peu, une réalité que les responsables chinois du groupe Haite, accompagnés de responsables du gouvernement chinois ont pu constater in situ, lors d’une visite récemment organisée.

    Haite, un spécialiste de l’aéronautique qui veut se diversifier

    Sichuan Haite High-Tech Co. Ltd. plus connu comme Haite Group, est basé à Chengdu, Chine. Il a été créé en 1991. Son domaine d’activité est celui de la maintenance, inspection, la recherche et le développement d’équipements électroniques et mécaniques pour l’aviation. Parmi ses plus gros clients figurent les deux géants Boeing et Airbus. Il dispose d’une vingtaine de filiales et emploie actuellement plus d’un millier de personnes dont 85% sont des ingénieurs et des techniciens. Haite dispose aussi de sa propre compagnie d’aviation qui lui permet de travailler comme base d’entraînement des pilotes. Elle s’est aussi diversifiée avec des investissements dans l’hôtellerie d’affaires et de loisirs et dans le domaine des parcs industriels.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc