×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4978 Le 10/03/2017 | Partager

    ■ Les Etats-Unis sont déjà en «guerre commerciale»!
    Les Etats-Unis sont déjà engagés dans une «guerre commerciale» depuis des décennies. «Ils sont maintenant déterminés à mobiliser leurs troupes pour contre-attaquer», a assuré Wilbur Ross, le ministre du Commerce américain. L’administration Trump considère que les vastes déficits accumulés par les Etats-Unis vis-à-vis de la Chine, du Mexique ou de l’Allemagne sont révélateurs de pratiques commerciales déloyales auxquelles elle veut mettre un terme, si besoin au moyen de représailles douanières. La nouvelle stratégie américaine passe notamment par la renégociation de l’accord de libre-échange Aléna unissant Etats-Unis, Mexique et Canada et que Trump accuse d’avoir précipité la désindustrialisation américaine. Le ministre du Commerce américain a assuré que les «négociations pourraient commencer dans la deuxième partie de l’année mais a prévenu que leur impact pourrait être différé».

    ■ USA: Le déficit commercial au plus haut
    Le déficit commercial des Etats-Unis a connu une forte poussée en janvier, notamment vis-à-vis de la Chine.  Le solde (chroniquement déficitaire) des échanges des Etats-Unis avec le reste du monde s’est creusé de 9,6% en un mois pour s’établir à 48,5 milliards de dollars, selon le département du Commerce américain.
    Cette aggravation pourrait encourager l’administration Trump qui est partie en guerre contre les déficits commerciaux et accuse certains pays (dont la Chine et l’Allemagne) de pratiques déloyales. Ce chiffre masque toutefois une grande disparité entre les échanges de marchandises, qui ont débouché en janvier sur un déficit de 69,7 milliards de dollars, et les services qui ont permis aux Etats-Unis de dégager un excédent de 21,2 milliards.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc