×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Services aéroportuaires: TCR installe son hub africain à Casablanca

Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:4974 Le 06/03/2017 | Partager
Labellisée CFC, la structure couvrira le continent
La Côte d’Ivoire et le Sénégal, deux cibles pour commencer
La société est également en discussion avec Swissport
marc_delvaux_pdg_du_groupe_tcr_074.jpg

Marc Delvaux, PDG du groupe TCR: «Le transport aérien est une activité juste à temps. D’où l’importance de la disponibilité du matériel de prestations au sol. Le moindre retard d’un avion peut se traduire en surcoûts pour la compagnie» (Ph. A.S.)

La bataille du ciel se gagne au sol. Pour les compagnies aériennes, cela signifie une parfaite synchronisation et une efficacité sans faille des prestataires. Le groupe belge TCR, numéro un de l’équipement pour les prestations au sol des avions, a grandi avec la grande vague d’externalisation de ces services par les compagnies. Après une fulgurante croissance en Europe, il s’attaque aujourd’hui au marché africain pour y accompagner ses clients et aussi au Maroc.

Le groupe possède déjà une filiale au Maroc rattachée à la holding à Bruxelles. Il vient de créer TCR Africa, la structure qui pilotera ses activités sur le continent. Ce hub régional sera installé à Casablanca Finance City (CFC), révèle son PDG Marc Delvaux. Ce dernier vient de rencontrer le management de Casablanca Finance City pour finaliser l’accord d’installation.
Dans un premier temps, les deux marchés ciblés sont la Côte d’Ivoire et le Sénégal avant de s’étendre sur d’autres pays.
A moyen terme (5 ans), l’objectif est d’y réaliser un chiffre d’affaires de 200 millions de dirhams.

Si TCR veut conquérir des marchés africains depuis sa base opérationnelle à Casablanca, la société veut aussi renforcer ses positions marocaines. Ce qui est certain, c’est qu’elle n’y est pas en terre inconnue. Swissport, principal prestataire des services au sol à l’aéroport Mohammed V,  est un de ses plus gros clients en Europe. Des discussions sont en cours avec ce handler comme avec des compagnies qui desservent le Maroc et qui sont aussi ses clients ailleurs (KLM, British Airways, Easyjet, Rayanair, etc.). TCR fournit indirectement de l’équipement à la RAM notamment à Paris.

Un avion au sol a besoin d’électricité, d’énergie, d’air conditionné, de chauffage, de passerelle pour embarquer les passagers et d’ascenseurs pour les bagages. TCR offre des solutions d’équipements à disposition de compagnies aériennes, d’exploitants d’aéroports, de handlers  (les sociétés qui font de l’assistance au sol aux avions) en location.
Dans toutes ses implantations, la société dispose des ateliers de maintenance et de réparation afin que le matériel soit constamment disponible, insiste le président du groupe. Le transport aérien est un métier de juste à temps, chaque minute vaut de l’argent. Un avion qui ne part pas à l’heure, il perd son slot (créneau horaire de décollage) et cela induit des coûts supplémentaires à la compagnie. Les passagers en transit peuvent rater leur correspondance, etc.

Pour cet équipementier, la météo économique actuelle dans le transport aérien est une très bonne nouvelle. La baisse du prix du kérosène (qui pèse jusqu’à 25% des charges d’exploitation sur le long-courrier) a permis d’améliorer la situation financière des compagnies aériennes, principaux donneurs d’ordre du groupe TCR. La reprise du trafic signifie plus de matériel et d’équipements et donc, plus de revenus.

En 17 ans, la PME est devenue un groupe

Créé en 1999 en Belgique, le groupe TCR à l’origine une PME, est devenu le plus important fournisseur européen de solutions de locations clés en main d’équipements de services au sol pour les compagnies aériennes. Il réalise un chiffre d’affaires de 160 millions d’euros (1,7 milliard de dirhams). TCR est détenu par un consortium de fonds d’investissement anglo-allemand.
 TCR décline ses solutions en proposant les équipements à la location et en disposant d’ateliers jouxtant la plupart des aéroports où il opère. Cette activité est un des leviers importants de la compétitivité des transporteurs aériens dans un métier où le temps est une variable cruciale. Quelques minutes de retard de l’avion (dû par exemple à la non-disponibilité des engins au sol) et c’est la perte du slot (créneau de décollage) qui peut entraîner des conséquences en cascade et donc, des surcoûts.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc