×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Une expo-atelier aux divers univers

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4971 Le 01/03/2017 | Partager
    «Quatre mains, une expérience», jusqu’au 10 mars à l’Espace Expressions CDG
    Les œuvres de Boujemaoui, Bourkia, Ghazali et El Hayani exposées
    Des compositions réalisées en direct pour le public
    expo-atelier_univers_071.jpg

    L’œuvre intitulée «Aleppo» datant de 2016 de Hassan Bourkia n’a pas manqué de susciter la curiosité des visiteurs (Ph. Espace Expressions CDG)

    Comme à l’accoutumée, l’Espace Expressions CDG concocte un programme culturel annuel de haute facture. Et c’est le concept, expo-atelier, rendez-vous drainant un public de plus en plus important d’année en année, qui a ouvert fin janvier dernier la saison artistique 2017. Intitulée «Quatre mains, une expérience», cette exposition à découvrir jusqu’au 10 mars invite 4 artistes marocains qui ont marqué le paysage pictural. Mustapha Boujemaoui, Hassan Bourkia, Hakim Ghazali et Bouchta El Hayani ont participé à cette expérience commune.

    «Celle-ci a offert au visiteur l’occasion d’assister en direct à l’expérimentation de la matière et ses empâtements, des matériaux et leurs complexités, de la transparence et sa profondeur, de la couleur et la lumière quand elles se révèlent…», précise Dina Naciri, directrice générale de la fondation CDG. Chacun d’entre eux s’exprime à sa façon, lorsque certains privilégient le dessin, d'autres s’intéresseront plus à la matière, ou parfois même au collage.
    Cet évènement majeur de la scène culturelle rbatie, mais également marocaine, s’est déroulé en 3 parties. Après le vernissage, se sont tenus des ateliers de création artistique. Durant une semaine, les artistes se sont produits devant le public pour réaliser de nouvelles compositions qu’ils ont dévoilé lors d’un 3e rendez-vous. Lors de cette soirée, quatre créations réalisées par les artistes ont vu le jour. Elles sont d’ailleurs exposées aux côtés des autres œuvres.

    Avant de participer à cette expérience, Mustapha Boujemaoui n’avait pas exposé depuis 2015, où il présentait «Passages» à la galerie casablancaise L’Atelier 21. Dans sa série d’œuvres présentées, le public  retrouve la transparence et la répétition qui font sa touche unique. Quant à Hassan Bourkia, il a participé à plusieurs expositions au Maroc et à l’étranger, dont récemment à «Mail-Art, Hommage à Rimbaud». A travers ses œuvres exposées datant de 2016, qu’il utilise une technique mixte sur bois ou sur métal, il ne cesse d’explorer la matière comme la terre, du brou de noix ou encore des cendres qui feront office de couleurs. Pour sa part, l’exposition la plus récente de Hakim Ghazali a eu lieu à Rabat à la galerie Bab Rouah. «Que Ghazali soit capable de transformer un mur, élément généralement considéré comme obstacle ou barrière, en moyen de communication vivant et précieux, illustre tout à fait la perspective de l’artiste», dit de lui James Parry, critique d’art. Enfin, les travaux les plus récents de Bouchta El Hayani ont été vus à la Galerie BCK de Marrakech en 2014. Les cimaises de l’Espace Expressions CDG portent aujourd’hui des œuvres de l’artiste réalisées à différentes périodes de 2009 à 2015.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc