×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Management de projet: Un premier congrès a vu le jour

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4970 Le 28/02/2017 | Partager
    Il a été organisé par l’Association marocaine de management de projet (MPMA)
    L’enjeu principal est de créer des espaces de rencontres et d’échanges pour les professionnels du domaine
    management_de_projet_070.jpg

    L’évaluation des trois axes délai-coût-qualité est essentielle pour juger de la cohérence d’un projet. Interdépendants, l’un ne peut être modifié sans en affecter l’autre. Un équilibre est ainsi à rechercher entre ces trois paramètres. Le rôle du chef de projet consiste à empêcher que le triangle entier ne se désagrège Info L’Economiste

    L’évolution de nouvelles techniques et outils de gestion de management de projet devient primordiale face aux changements de contexte économique, qui requiert des profils plus avisés. C’est dans ce cadre que l’Association marocaine de management de projet (MPMA) en collaboration avec l’International project management association (IPMA), a organisé récemment à Casablanca, un premier congrès sur le thème: «Management de projet et les enjeux sociétaux».

    Les experts internationaux réunis pour l’occasion sont unanimes sur un point, pour réussir un projet, le triangle délai-coût-qualité doit être respecté. Ces trois aspects interdépendants sont à traiter conjointement. Tout projet dispose d’une durée de temps fixée au préalable et qui comporte un deadline au-delà duquel le livrable devient caduc. Le coût du projet est, quant à lui, estimé en amont et reste modulable selon certains critères. Et enfin, la qualité est le niveau d’exigence et de soin apporté à la réalisation du projet. Cependant, elle ne concerne pas uniquement le livrable, mais repose également sur les compétences des personnes en charge du projet.

    «La MPMA joue un rôle de fédérateur en proposant un espace professionnel national et régional de rencontres, d’échanges et de concertation», explique Younous Hizebry, président de l’Association. En effet, celle-ci s’est assignée pour objectif de créer des espaces de rencontres pour les professionnels du management de projet du pays. Par ailleurs, elle se veut une passerelle entre les compétences nationales et internationales afin de promouvoir l’excellence dans le domaine.

    «La création de l’association est le fruit d’un travail de longue haleine. C’est l’aboutissement d’un benchmark et d’une recherche minutieuse de partenaires internationaux», souligne Hizebry. Pour concrétiser son projet, la MPMA s’est adossée à l’IPMA pour assurer la stabilité de l’association. Un partenariat qui lui a permis de s’inspirer du savoir-faire de l’association à l’international pour mettre en place un business model basé sur des compétences avec à la clé des certifications.
    Pour rappel, la MPMA a vu le jour en juin 2015, suite à l’initiative d’un collectif de managers marocains passionnés par le management de projet.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc