×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Officine expo s’ouvre à l’Afrique

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4963 Le 17/02/2017 | Partager
    La 14e met le focus sur l’accès aux médicaments dans le continent
    La faculté de Dakar, invité d’honneur
    officine_expo_afrique_63.jpg

    La 14e d’officine expo se tient sous fond de tension. Les pharmaciens en grogne contre les parapharmacies et les distributeurs illégaux qui empiètent sur le marché des officines et demandent des interventions du ministère de la Santé (Ph. L’Economiste)

    C’est un rendez-vous incontournable des pharmaciens d’officine et des industriels du médicament. C’est également le rendez-vous de la formation, l’information et l’innovation en matière de produits et services. Lors de sa dernière édition en 2016, le Salon a accueilli près de 9.000 professionnels de la santé et une centaine d’exposants. Et pour sa quatorzième édition qui démarre le 24 février, le Salon s’ouvre à l’Afrique avec un Meeting Pharma Africa durant lequel seront abordés plusieurs thèmes.

    L’accès à des médicaments de qualité et leur distribution en Afrique, les modèles de partenariats économiques et techniques dans le secteur pharmaceutique, la coopération Sud-Sud pour développer la recherche scientifique et la formation… autant de sujets africains qui seront débattus. Des meetings auxquels participeront plusieurs délégations africaines en provenance du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Gabon, du Cameroun, de la Mauritanie, de l’Algérie et de la Tunisie. L’occasion aussi de célébrer le 100e anniversaire de la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie de Dakar en présence des instances professionnelles sénégalaises, et de l’Association des Marocains lauréats du Sénégal.

    Le Salon des pharmaciens se tient au moment même où les tensions sont très fortes avec les menaces de grève nationale déjà brandies par les pharmaciens d’officine. A l’origine de ce mouvement, des griefs de la profession contre le ministère de la Santé et les retards pris dans la réglementation relative au marché des équipements médicaux et dont la vente devrait relever uniquement des pharmaciens. S’ils justifient cette requête par le bien et la sécurité des patients, les pharmaciens attaquent aussi les parapharmacies et les distributeurs illégaux qui empiètent sur le marché des officines.

    Les praticiens sont aussi en grogne contre la désorganisation de leur métier comme le non-respect des horaires, le débauchage des employés des confrères. Il faut dire que la situation financière des officines est très inquiétante. En cause, le modèle économique de la profession, mais aussi l’emplacement de certaines officines, la mauvaise gestion… Pour les pharmaciens, cette dégradation de la profession est la conséquence d’une série de mesures mais aussi un manque d’encadrement de corporation et du ministère de tutelle.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc