×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tanger: L’école Adrien Berchet célèbre son centenaire

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4954 Le 06/02/2017 | Partager
    Une marraine et un parrain de choix avec Myriam El Khomri et Youssef Amrani
    La célébration va se poursuivre le reste de l’année
    ecole_berchet.jpg

    Portail de l’école Berchet où Myriam El Khomri, ministre française de l’Emploi, avait suivi sa scolarité entre 1981 et 1987 
     

    UN centenaire sous le signe de la coopération. L’école Adrien Berchet, l’un des deux établissements primaires du réseau d’enseignement français à Tanger a entamé, vendredi les célébrations de son premier siècle d’existence.
    L’école, creuset de nombreux noms illustres de la ville, a eu le privilège de fêter cet anniversaire avec deux des plus remarquables parmi eux. Il s’agit de Myriam El Khomri, ministre française du Travail et de l’Emploi et Youssef Amrani, chargé de mission au cabinet royal, choisis respectivement marraine et parrain. Pour El Khomri, de père marocain et mère française, le retour à cet établissement où elle a suivi sa scolarité entre 1981 et 1987 a eu l’effet de ramener à sa mémoire de nombreux souvenirs d’enfance. 
    La ministre a en effet vécu à Tanger jusqu’à l’âge de 9 ans, avant de partir s’installer en France avec sa famille. En plus d’un accueil très riche en émotions à l’entrée de l’école, la ministre franco-marocaine, symbole de réussite pour de nombreux Marocains du monde en France, a pu retrouver quelques-uns de ses anciens camarades de classe. El Khomri a rappelé que rien ne la prédestinait à devenir un jour ministre de la République française, elle qui avait été déléguée de classe. Même scénario pour Youssef Amrani, natif de Tanger, pour qui l’aspect cosmopolite multinational représenté par l’école Adrien Berchet l’a préparé à tenir les rênes de la diplomatie marocaine. 
    A noter que l’école a été baptisée en l’honneur d’Adrien Berchet, ancien instituteur public à Tanger et aviateur français.  Les célébrations devront continuer avec une soirée de gala pour les parents en avril prochain,  suivie d’une grande soirée en mai. 
    Le grand événement sera l’organisation d’un événement dédié aux anciens élèves, enseignants et personnel de l’école. Il aura lieu le 15 juillet prochain. Il sera en charge de l’Association des anciens élèves du Lycée Regnault et de l’école Berchet. 
    L’établissement scolaire fait partie des 494 écoles et collèges du réseau français d’enseignement, répartis sur 136 pays. Ils accueillent un total de 350.000 élèves dont 34.000 au Maroc. Ce qui fait de ce pays, le premier au sein du réseau de l’enseignement français à l’extérieur de l’Hexagone.

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc