×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Hommage

    Emouvantes obsèques de Othmane Dilami

    Par L'Economiste | Edition N°:4919 Le 19/12/2016 | Partager
    obseque_othmane_dilami_019.jpg

    Othmane Dilami repose en paix, depuis jeudi dernier, au cimetière Errahma de Casablanca. Sa famille, ses amis, sa grande famille du personnel d’Eco-Médias lui ont rendu un dernier hommage à la prière d’Al Asr.
    Ses parents, Mme Nadia Salah, Directrice des Rédactions, et son père, M. Abdelmounaïm Dilami, Président-Directeur général de notre groupe, remercient toutes les personnalités du monde politique, économique et tous ceux et celles qui les ont accompagnés et soutenus dans cette épreuve. Ils expriment aussi leur reconnaissance à tous ceux qui se sont mobilisés pour rapatrier la dépouille d’Othmane, décédé dans un accident de circulation à Goa en Inde, où il était allé réaliser sa passion, la photo, sur son dernier sujet, les musiciens de la transe.
    Ils remercient les consulats français de Bombay, de Bangalore, de Casablanca, l’ambassade du Maroc à New Delhi qui a dépêché un responsable sur place, les autorités de  police, de la douane, de l’aéroport de Casablanca, qui ont accéléré les procédures, et les autorités de Dar Bouazza et de la ville de Casablanca.
    La famille remercie le personnel du groupe Eco-Médias, mobilisé et ému, les partenaires, les lecteurs, qui ont manifesté leur compassion.
    Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

                                                                                                             

    Vos témoignages nous ont profondément touchés

    Les parents d’Othmane Dilami ainsi que tous les membres du groupe Eco-Médias ont été touchés par les nombreuses marques de sympathie et de soutien qui leur ont été adressées à la suite du deuil qui les a frappés. Quelques témoignages parmi les centaines reçues, que leurs auteurs trouvent ici nos remerciements.

    - Aucun mot, aucun message de compassion ne peut dissiper la douleur qu’éprouvent les parents à la perte d’un de leur enfant  à la fleur de l’âge et plein de promesses. Mais le temps nous aide à oublier progressivement le passé et à continuer à regarder vers l’avenir.
    Ma fille Myriem, qui a connu Othmane au lycée, se joint à moi pour vous faire part de notre compassion et notre sincère empathie.
    Que Dieu ait Othmane en sa Sainte Miséricorde
    Abderrahmane SAAIDI

                                                              

    - J’ai été bouleversée en apprenant cette triste nouvelle. Je ne connaissais pas ce jeune homme, votre fils, mais son décès accidentel m’a terriblement attristé.
    C’est incompréhensible et injuste. Quand on a été soi-même touchée dans sa chair, on peut comprendre la douleur de celui qui vit la même épreuve. Et je voudrais vous dire que je suis de tout cœur avec vous.
    Votre enfant Othmane que vous aimiez  et que vous ne cesserez d’aimer vous a été brutalement enlevé. Il n’est plus avec vous ici-bas. Mais là-haut avec mon fils Karim, ma nièce Meriem et plusieurs autres jeunes de leur âge, si bons et si exceptionnels, se sont retrouvés dans ce monde que nous avons du mal à imaginer et qui est sûrement meilleur que celui dans lequel nous vivons ici-bas. Ils sont sereins là-haut et c’est eux maintenant qui veillent sur nous pour nous aider à supporter notre immense tristesse.
    Avec mes sincères condoléances.
    Fatima  Fariat JAZOUANI

                                                              

    - C’est avec une grande affliction que nous avons appris le décès de votre fils. En cette douloureuse circonstance, je vous adresse en mon nom personnel, au  nom de l’Ordre national des médecins ainsi qu’au nom du personnel administratif du Conseil national de l’Ordre, nos condoléances les plus attristées en priant Dieu Tout Puissant d’avoir l’âme du défunt en Sa Sainte Miséricorde, et de vous aider à supporter cette dure épreuve.
    A Dieu nous sommes,  et à Lui nous retournons.
    Docteur El Houssain MAAOUNI
    Président du Conseil national de l’Ordre national des médecins

                                                              

    -  Je tiens à vous exprimer mon plus profond désarroi et ma très grande tristesse à la suite du décès accidentel de votre fils. Nous avons été profondément choqués par cette nouvelle brutale et, étant également père, pensons à votre peine incommensurable et pleurons avec vous cette disparition inacceptable, incompréhensible, révoltante, impensable. Les mots sont vains dans pareilles circonstances et je veux uniquement vous dire toute la sympathie que nous éprouvons.
    Nous partageons vos prières à Dieu. Lui seul sait et comprend. Prières pour le repos de l’âme de l’absent, mais aussi prière pour que le Seigneur vous apporte à vous deux  patience, réconfort et sérénité.
    Que Othmane repose en paix et vous envoie du ciel le réconfort et l’amour qui reste immortel. Avec mes condoléances les plus attristées et ma sincère amitié.
     Georges-Emmanuel Benhaïm

                                                              

    - C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de votre fils  Othmane Dilami. Dans cette circonstance douloureuse, nous vous présentons nos sincères condoléances et nos amitiés.
     Puisse Dieu l’accueillir en  Sa Sainte Miséricorde.
    Alain De Beauchamp

                                                              

    - En cette douloureuse circonstance, permettez-moi, en mon nom et en celui des membres du cabinet Abdelkrim Hamdi, de vous présenter chers amis, Abdelmounaïm Dilami et Nadia Salah, mes condoléances les plus attristées. Puisse Dieu l’accueillir en Sa Sainte Miséricorde
    Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons
    Abdelkrim Hamdi, expert-comptable
    et président d’honneur de la Fidef

                                                              

    - C’est avec une profonde affliction que nous avons appris le décès de votre fils. En cette douloureuse circonstance, nous vous présentons nos sincères condoléances.
    Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons
    Abderrahmane SALHI, directeur général
    Maroc Bureau  

                                                              

    - J’ai appris la douloureuse nouvelle, quoi de plus difficile pour des parents qu’une telle expérience… Je me joins à celles et ceux qui tentent de vous dire un mot apaisant dans une telle circonstance, puisse votre bel enfant reposer en paix et continuer son voyage sous d’autres cieux.
    Avec mes pensées amicales et respectueuses
    Amal AYOUCH

                                                              

    - Je vous exprime toute mon affection et mon amour suite à l’immense épreuve que vous avez subie. Un être aimé ne disparaît vraiment que si on l’a oublié, tant que nous gardons en mémoire ce pour quoi il a vécu et ce qui chez lui nous a touchés, alors une part de sa conscience vivra encore en chacun de nous, le plus bel hommage qu’on puisse rendre à une personne, c’est de la faire vivre à jamais à travers nous.
    La vie sème parfois des moments de terrible douleur, et nous serons toujours là pour les partager avec vous.
    Jean-Christophe MARTINET

                                                              

    - Je vous adresse mes sincères condoléances, du fond du coeur. Vous vivez la plus grande douleur qu’un humain puisse connaître, la perte d’un enfant, les mots ne suffisent pas à l’atténuer maintenant. Il vous faudra du temps. Mais sachez que nous sommes de tout coeur avec vous et nos prières vous accompagnent pour demander à Dieu de soulager la brûlure qu’il y a dans votre coeur.
    Je prierai tous les jours pour le repos de l’âme de votre fils, et pour vous deux, parents dans la douleur.
    Avec toute ma sympathie et ma solidarité.
    Cordialement
    Yasmina Bennis Bennani

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc