×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    Volkswagen vise le cap des 10.000 ventes en 2016

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:4918 Le 16/12/2016 | Partager
    La marque affiche une progression de 80% à deux semaines de la fin d’année
    2 points de part de marché gagnés durant cet exercice
    youssef_touhami_018.jpg

    Youssef Touhami, directeur de Volkswagen: «Nous voulons dépasser les 10.000 Volkswagen vendus en une année. Ce qui sera une première. Vu que nous sommes à 2 semaines de la fin d’année, cet objectif est largement à notre portée» (Ph. CAC)

    - L’Economiste: Le marché affiche une insolente croissance depuis le début d’année. A quoi l’attribuez-vous?
    - Youssef Touhami:
    Oui le marché automobile est porteur. Il connaîtra d’ici fin 2016 une croissance aux alentours de 25%. Mais cet insolent état de forme est à relativiser pour 3 raisons. D’abord un effet «dopage» du secteur par la mise en place de la part de l’Etat d’une mesure louable qui consiste à donner une subvention sous forme de «prime à la casse» aux taximen. Elle a été mise en place pour encourager les petits et grands taxis à accéder à des véhicules neufs qui répondent aux normes de sécurité. Le second effet, tous les acteurs présents aujourd’hui font d’énormes efforts pour proposer des produits aux meilleurs rapports qualité/prix. Cette stratégie a permis de capter toute une frange de clients qui s’orientait soit chez des revendeurs non officiels soit vers les voitures d’occasions. Enfin le troisième effet est le renouvellement du parc acquis en 2012 qui était aussi une très bonne année puisqu’en général la moyenne de renouvellement est de 48 mois. A cela s’ajoute le taux du crédit auto qui n’a jamais été aussi bas. N’oublions pas non plus que le marché avait stagné pendant presque 3 ans et qu’il n’a commencé à reprendre des couleurs que depuis mi-2015. Si nous devons lisser la progression sur 4 ans, elle n’a été que de 7% par an en moyenne.

    - Quelles sont vos prévisions de ventes pour cette fin d’année?
    - Dépasser les 10.000 Volkswagen vendus en une année. Ce qui sera une première. Vu que nous sommes à 2 semaines de la fin d’année, cet objectif est largement à notre portée. Nous avons réalisé une progression de plus de 80% et gagné 2 points de part de marché. C’est la meilleure performance du marché cette année. Je remercie tous nos clients sur tout le territoire qui nous ont fait confiance.

    - Le marché automobile a-t-il atteint sa maturité?
    - Je ne vous répondrai pas directement. Je ne vous donne que des éléments pour que vous ayez votre propre avis. Nous sommes à un taux de motorisation par foyer qui se situe aux alentours de 70 pour mille quand nos amis algériens sont à plus de 130 et nos amis tunisiens à 100 pour mille. Sans parler de la moyenne des pays de  l’UE qui dépasse les 500. Avec ça, je pense que vous avez la réponse.

    - Où en est-on de l’activité des voitures d’occasion?
    - C’est une activité qui est très différente du neuf. C’est un autre métier, mais qui est complémentaire à ce que nous faisons déjà. Le plus important dans le VO ce n’est pas la vente mais le rachat à bon prix. Nous étudions la meilleure manière de le lancer de façon structurer et pérenne en ramenant une réelle valeur ajouter aux clients. Aujourd’hui, ce qui complique le plus la donne, c’est que nous avons en face de nous un marché gris avec une multitude d’acteurs différents qui le contrôlent avec tous les risques que cela comporte pour les acquéreurs puisqu’il n’y a aucune traçabilité de l’historique des véhicules.  

    - Combien de nouveautés prévoyez-vous de lancer en 2017?
    - Comme tout le monde prévoit de faire les lancements des nouveaux modèles en 2017, nous anticipons les nôtres de quelques semaines pour les dévoiler en cette fin d’année. A tout seigneur tout honneur, nous venons d’introduire fin novembre le tout Nouveau Tiguan  2.0 Tdi en 3 niveaux de finitions. Il est disponible en boite de vitesse manuelle et automatique avec un prix de lancement à partir de 279.000 DH. Le nouveau Tiguan est très richement doté dès l’entrée de gamme. A la même date nous lèverons le voile sur une Icône de la marque puisque nous introduisons la légendaire Coccinelle en version normale et cabriolet.

    - A quand l’introduction de vos modèles électriques au Maroc?
    - Au Salon de Paris d’octobre dernier, Volkswagen a présenté le concept I.D qui préfigure les futures modèles électriques de la marque qui sortiront des chaînes au début de la prochaine décennie. Nous sommes très impliqués avec la marque pour être parmi les premiers pays à commercialiser ces véhicules. Nous avons pour nous une volonté politique forte qui n’est plus à démontrer dans le domaine de l’écologie.
    Propos recueillis par
    Moulay Ahmed BELGHITI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc