×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Dar Bellarj retrace l’évolution de l’écriture marocaine

    Par Karim Agoumi | Edition N°:4918 Le 16/12/2016 | Partager
    Une grande exposition jusqu’au 16 septembre 2017 au riad de Marrakech
    Cinq jeunes artistes de renom réinterprètent le tracé nomade

    Dévoiler au public l’évolution de l’écriture marocaine à travers les âges et sensibiliser sur son rôle essentiel pour toute civilisation. La fondation Dar Bellarj à Marrakech s’est fixée cet objectif à travers une grande exposition baptisée «Tracés Nomades». Cette manifestation culturelle passionnante, qui mettra en avant les œuvres d’artistes tels que Zineb Triki ou encore Amine Bendriouich, comportera un programme riche et variée. Elle sera ouverte jusqu’au 16 septembre 2017.
    L’exposition, proposée par Huda Smitshuijzen Abifarès de la Khatt Foundation à Amsterdam, s’intéresse ainsi aux typographies qui définissent les identités culturelles passées et présentes et à leur constante progression. L’écriture représente en effet un solide moyen d’expression mais également un vecteur de communication caractérisé par sa capacité à migrer, à se transformer et à se mélanger à d’autres formes de langages étrangers. Elle est donc par essence mobile et changeante, tout en conservant les modes de vie et les cultures de chaque époque.
    Pour retracer un tel cheminement dans le temps et relier ainsi le passé au présent, cinq jeunes artistes exposeront des œuvres artistiques et des travaux réalisés spécialement à cet effet. Zineb Triki, Amine Bendriouich, Laurant Mareschal ou encore Margherita Abi Hanna réinterprèteront ainsi à leur manière ce tracé nomade de l’écriture marocaine et ses trois formes arabe, tifinagh ou encore latine. Un moyen pour le public de découvrir l’évolution étonnante de l’artisanat traditionnel marocain à travers les âges ainsi que les différentes cultures des nomades qui ont sillonné le Maghreb. L’exposition racontera également l’histoire de la calligraphie maghrébine et de l’écriture tifinagh à travers la présentation du projet de recherche en design mené par la KhatT Foundation intitulé «typographic matchmaking in the Maghreb», littéralement «rapprochement typographique au Maghreb». Les visiteurs pourront enfin prendre part à des projections de métrages et à des présentations de livres sur le sujet. Après Marrakech, l’exposition sera dévoilée en Europe ainsi qu’au Moyen-Orient.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc