×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Quand 70 artistes revisitent «Voyelles» en hommage à Rimbaud

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4916 Le 14/12/2016 | Partager
    L’exposition itinérante de «Mail Art» fait escale à Ambre Art Center
    voyelles_016.jpg

    «Voyelles», un des poèmes les plus emblématiques d’Arthur Rimbaud sur lequel a été construite l’exposition de «Mail Art». Le Mail Art ou encore l’art postal est une forme de création artistique qui joue à la fois sur le fond et sur la forme de la communication par voie postale. Ce mouvement qui a connu son apogée entre 1965 et 1980 existait déjà au milieu du XVIIIe siècle avec la création  de la Poste (1840 en France) et des timbres. Le mouvement Mail Art connaîtra un essor planétaire en 1962, lorsque Ray Johnson fonde la «New-York Correspondance School of Art». Parmi les initiateurs français, on peut citer Marcel Duchamps et sa «Boîte Alerte» en 1959; également Yves Klein et son timbre «Monochrome Bleu» affranchissant une invitation en 1957...

    «Le Mail Art» se dévoile pour la première fois au Maroc à travers une exposition itinérante qui rassemble pas moins de 70 artistes issus du monde de l’art contemporain mais aussi de la bande dessinée, venus de France, de Belgique et du Maroc. Après Florac trois rivières en France, c’est à Casablanca, et plus précisément à Ambre Art Center que cet évènement artistique fera escale du 8 décembre, jour du vernissage, jusqu’au 8 janvier.
    «A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu: voyelles, Je dirai quelque jour vos naissances latentes…», constitue les deux premiers vers du poème. Selon le commissaire de l’exposition, celui-ci se présente comme un texte passerelle entre la littérature et les arts plastiques puisque le poète y imagine une correspondance colorée aux voyelles. Chaque œuvre se présente sous forme d’un carton de 120 x 30 cm, plié à 30 x 30 cm. La première face affranchie comporte, outre l’adresse du destinataire, les deux premiers vers du poème. Cette correspondance qui se veut un hommage au texte emblématique d’Arthur Rimbaud a débuté en août 2015 et s’est déroulée durant une année par le biais de la Poste. Les 70 artistes se sont exprimés sur papier dans un mode narratif et laisse entrevoir la richesse d’artistes d’horizons multiples.
    Prendront part à cette exposition 15 artistes marocains dont Omar Bouragba, Hassan Bourkia, Bouchta El Hayani, Nawal Sekkat, El Mehdi Mofid, Zine El Abidine El Amine. Quant aux artistes français, seront exposés les travaux de  Ben, Viallat, Pat Andrea, Christian Balmier, Michel Hergibo, Delphine Boël, Di Rosa, Speedy Graphito, Frank Le Gall, Alain Clément…
    L’exposition sera ensuite présentée à la Bibliothèque Louis Nucéra à Nice, en février et mars 2017 avant de faire escale à Bruxelles à Huberty Breyne Gallery en juillet 2017.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc