×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Efficacité énergétique : La mosquée Hassan II se met au vert

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4916 Le 14/12/2016 | Partager
    AMI international pour optimiser la consommation énergétique
    Objectif: réduire de moitié la facture eau/électricité
    mosque_hassan_ii_casablanca_016.jpg

    L’appel à manifestation d’intérêt international, lancé par la la Fondation de la mosquée Hassan II et la SIE, vise à réduire de 50% la facture énergétique de la mosquée (Ph. L’Economiste)

    Optimiser la consommation énergétique et d’eau de la mosquée Hassan II et de ses bâtiments. C’est l’objet d’un récent appel à manifestation d’intérêt international (AMI) lancé par la Fondation de la mosquée Hassan II et la société d’investissements énergétiques (SIE).
    Cet AMI vise à sélectionner un soumissionnaire selon une approche de contrat de performance énergétique (CPE) et/ou de contrat de fourniture d’énergie.
    Les entreprises intéressées ont jusqu’au 27 décembre pour déposer leur candidature.  
    Concrètement, le projet consiste à identifier, installer et financer une partie de la mise en place des mesures d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables pour réduire d’au moins 50% la consommation de la Fondation de la mosquée Hassan II.  
    Ces mesures d’efficacité énergétique devraient générer suffisamment d’économie pour récupérer les investissements réalisés sur une période de 5 ans.
    La sélection des soumissionnaires se fera sur 2 phases. Dans un premier temps, l’AMI permettra de choisir un nombre limité de soumissionnaires. Il sera suivi d’un appel à proposition transmis aux soumissionnaires retenus pour développer des projets d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables. Les offres seront finalement évaluées sur la base de la meilleure proposition.  
    Pour rappel, le ministère des Habous et des Affaires islamiques, le ministère de l’Energie, l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) et la Société d’investissements énergétiques (SIE), ont lancé dès 2014 le programme d’efficacité énergétique dans les mosquées. Celui-ci vise la mise à niveau énergétique des 51.000 mosquées que compte le Royaume. Une première tranche de 100 mosquées bénéficiera de technologies permettant de réduire la consommation énergétique en 2016.
    A signaler que le groupe français Engie, en groupement avec Rio (Reduce Invent Optimise) spécialisée dans les études et la réalisation de projets dans l’économie d’eau et d’énergie, a été retenu pour le premier lot du programme mosquées vertes. Des audits énergétiques seront réalisés sur 36 mosquées à Casablanca, Marrakech et Agadir, ainsi que des travaux de mise à niveau des équipements de l’éclairage efficace (LED), l’installation de compteurs électriques et de chauffe-eau solaires. S’y ajoute un contrat de performance énergétique avec la SIE pour garantir un minimum de 40% d’économie sur la facture énergétique sur toute la période contractuelle de 5 ans.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc