×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Nul en orthographe... le calvaire prend fin

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4907 Le 29/11/2016 | Partager
Une «ex-nulle» simplifie les règles de grammaire
Mémoire auditive, kinésique et visuelle, toutes doivent être stimulées
20 heures seulement pour réapprendre avec Marie-Anne Gaignard
marie-anne_gaignard_007.jpg

 Marie-Anne Gaignard: Pédagogue, formatrice et engagée dans la lutte contre la dysorthographie, elle a à son actif, plusieurs ouvrages tels que «Hugo et les rois Être et Avoir» et «La revanche des nuls en orthographe». Ces méthodes d’apprentissage ont été certifiées par le Compte personnel de formation (CPF) et le Petit Robert (Source: Archimede Consulting)

«Une classe de maternelle ratée et vous le payez toute votre vie», commence par annoncer Marie-Anne Gaignard, formatrice et auteure française de plusieurs ouvrages pédagogiques. «Un cancre» comme le disait ses professeurs de primaire, elle a été diagnostiquée à tort dyslexique, chose qui ne lui a pas rendu la vie facile. Lorsque son institutrice a annoncé à ses parents que leur fille avait «la tête comme une passoire et que si elle continue comme cela, elle ne serait même pas capable de balayer les couloirs d’un hôpital»! Elle finit par perdre confiance en elle. Ce n’est qu’à 36 ans, lors d’une réunion de parents d’enfants, que Marie-Anne Gaignard comprend enfin qu’elle n’est pas dyslexique mais dysorthographique (car oui cela existe), ce qui signifie un trouble de l’acquisition de l’orthographe. Ce dysfonctionnement est le résultat de méthodes d’apprentissage qui ne conviennent pas à tout le monde, notamment la méthode dite globale. Problème remédiable finalement pour cette «ex-nulle» qui se lance dans un défi -ou plutôt une revanche- pour pouvoir enfin écrire correctement! Dans sa quête de méthodes et outils ingénieux pour faciliter son apprentissage, elle comprend qu’il existe trois types de mémoire: l’auditive, la kinésique et la visuelle. Les trois sont présentes chez chacun de nous, mais chez certains l’une d’elle est prédominante.  
Près de 30% des enfants ont une mémoire à prédominance kinésique, ils sont plus dans le faire ou l’action. Dans ce cas, leur façon d’apprendre est plus tirée vers le geste, l’écriture ou le dessin. Cependant, cela n’est pas vraiment pris en considération dans le système d’apprentissage des professeurs. La méthode Gaignard repose sur l’emploi de ces trois types de mémorisation. Elle l’appelle la remédiation orthographique, «il s’agit de laisser l’enfant associer une image qui correspond au mot qu’il a appris», explique la pédagogue lors de la conférence organisée par le groupe de soutien scolaire Archimede. «Pour ceux qui ont besoin d’apprendre avec des gestes, je leur fais apprendre les mots grâce à un code ou en appuyant des mains quand c’est une double consonne», poursuit-elle.
La formatrice assure qu’il est possible de réapprendre à lire et écrire sans faute, avec elle, en seulement 20 heures. Ses méthodes sont également transposables pour les moins jeunes (salariés, cadres...) qui souffrent de dysorthographie.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc