×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

AWB: Le Club Afrique Développement séduit à Libreville

Par Amin RBOUB | Edition N°:4907 Le 29/11/2016 | Partager
Une initiative dédiée à la communauté des affaires du continent
Objectif: faciliter le débat et les échanges Sud-Sud

Le Club Afrique Développement mobilise la communauté des affaires africaine.  Une structure censée promouvoir les opportunités d'affaires à l'échelle continentale. L'initiative est issue des participants aux quatre éditions du Forum international Afrique Développement, organisé depuis 2010 par le groupe Attijariwafa bank. Il s'agit en fait d'un lieu permanent de rencontres, réflexion et échanges dédié à la communauté des affaires en Afrique. L'objectif est de promouvoir les débats et opportunités relatifs à la coopération Sud-Sud et faciliter les échanges régionaux. En marge d'une rencontre organisée vendredi dernier à Libreville autour du thème: «Investissements et développement du commerce extérieur au Gabon», Boubker El Jaï, DG du groupe Attijariwafa bank, a réitéré l'engagement constant du groupe «à soutenir les initiatives visant à créer des conditions d'exploitation des opportunités d'investissement, à la hauteur des enjeux de l'inclusion financière et du renforcement de la coopération économique entre opérateurs de divers Etats». En témoignent les modalités d'accompagnement. Le représentant d'AWB est revenu brièvement sur le dispositif d'accompagnement et les solutions développées par le groupe bancaire marocain, en matière de produits structurés et de financement du commerce international.

Plan Gabon émergent

Cette rencontre s'est tenue dans le cadre d'un événement de l'Union gabonaise des banques (UGB).  Elle a réuni de nombreux patrons et chefs d'entreprises, décideurs économiques, chercheurs, économistes... L'événement a permis aussi d'échanger autour de sujets liés à la promotion des investissements au Gabon. Ce qui est d'ailleurs l'un des enjeux majeurs du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE).
Et c'est la ministre gabonaise de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l'Industrie, qui a assuré l'introduction du principal panel de cette rencontre. Madeleine Berre a tenu à rappeler le potentiel de l'économie gabonaise. Un pays doté d'un riche patrimoine naturel et minier. La ministre est revenue également sur les mesures mises en œuvre pour créer un cadre économique, juridique et fiscal favorable, contribuant de manière significative à l'amélioration du climat des affaires.  La représentante du gouvernement gabonais a également insisté sur «l'engagement  fort des pouvoirs publics à accélérer la diversification de l'économie en misant particulièrement sur le développement de l'investissement privé, qui est au cœur de toute dynamique de croissance». Du côté des opérateurs économiques, Gagan Cupta, DG d'Olam Gabon, et qui y opère depuis plusieurs années, a témoigné du succès des dispositifs d'accompagnement mis en place par le Gabon pour attirer les investisseurs étrangers. Sur le registre de la fiscalité, là encore d'importantes réformes ont été engagées. Selon Mokanda Yannik, DG adjoint des Impôts, ce type de réformes va permettre la mise en place d'un cadre fiscal moderne, plus souple et plus attractif, permettant à la fois de sécuriser les recettes et favoriser l'investissement privé ainsi que la compétitivité des entreprises.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc