×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Tourisme durable : Tafraout, rendez-vous de l’alpinisme

    Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4906 Le 28/11/2016 | Partager
    Les jeunes de la région formés aux activités de pleine nature pour développer le tourisme
    Equipement de 15 nouvelles voies d’escalade à Tafraout
    Jbel El Kest culmine à 2.359 m d’altitude et dispose de 700 voies d’escalade ouvertes
    tafraout_tourisme_006.jpg

    Une formation sur les métiers de l’escalade a été organisée à Tafraout, commune connue pour ses multiples sites d’escalade qui attirent de nombreux grimpeurs de par le monde. Principalement des Anglais et des Français (Ph. RDTR)

    Ils sont jeunes, ils sont issus de la région Souss-Massa et ils ont bénéficié d’une formation d’initiation aux métiers de l’escalade. Le lieu choisi pour cette action n’est autre que la commune de Tafraout qui est connue pour ses multiples sites d’escalade qui attirent de nombreux grimpeurs de par le monde. Principalement des Anglais et des Français. C’est aussi dans cette zone que se trouve Jbel El Kest, un point de l’Anti-Atlas culminant à 2.359 m d’altitude avec plus de 700 voies d’escalade ouvertes et des centaines d’autres à découvrir. Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de coopération décentralisée liant le conseil régional Souss- Massa et le conseil départemental de l’Hérault, sous le projet «Développement durable des territoires par la promotion des activités de pleine nature au Souss Massa et en Hérault».
    Le projet a bénéficié d’un fonds conjoint dédié à la coopération décentralisée franco-marocaine pour la période 2016-2017. Parmi les objectifs, le transfert d’expertise en matière de valorisation de la pratique sportive dans les espaces naturels et la promotion des territoires respectifs. Notamment à travers la promotion d’un tourisme durable en zone rurale, la formation  des jeunes  dans le domaine des sports de pleine nature, aussi bien l’escalade que les randonnées ou encore le VTT. Et aussi à travers la protection de l’environnement en priorisant des pratiques adaptées aux espaces naturels sensibles. Il faut rappeler que cette première session de formation de cinq jours a eu lieu durant le mois de novembre. Elle est organisée par le Réseau de développement du tourisme rural (RDTR) et le conseil régional Souss- Massa. Et ce, en partenariat avec le conseil départemental de l’Hérault et le Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS) de Montpellier dont les formateurs ont encadré les jeunes apprenants. Par ailleurs, 15 voies d’escalade ont été équipées au village de Tazoult dans la commune d’Ameln. A ce propos, un topo regroupant ces voies sera réalisé et diffusé en vue d’en assurer la promotion.
    D’autres sites d’escalade ont également été identifiés et seront équipés et développés au niveau de la région Souss Massa. Parallèlement, d’autres formations sont prévues. Elles porteront sur d’autres sports de plein air comme les randonnées et les VTT. Le RDTR, le CREPS, l’Hérault Sport et la GIZ sont partenaires de ce projet de sport de pleine nature. Etant donné les potentialités naturelles de la région Souss-Massa, cette niche promet de générer des richesses en tant que vrai levier économique local. Encore faut-il la structurer et l’organiser. Par la formation, l’identification et l’équipement des circuits. Et par la promotion nécessaire pour les faire connaître à la communauté des alpinistes à travers le monde.

    De notre correspondante,
    Fatiha NAKHLI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc