×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Une Step rien que pour TangerMed

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4902 Le 22/11/2016 | Partager
220 millions de DH pour la station de traitement des eaux
Dépolluer les eaux chargées en huiles et hydrocarbures des bateaux en transit
Le port accueille 13.000 navires par an, un chiffre qui devra doubler à terme
tanger_med_step_002.jpg

La future station de dépollution devra traiter les eaux chargées en hydrocarbures issues des bateaux transitant par le port de TangerMed (Ph. TMSA)

Il faudra une station d’épuration des eaux rien que pour le port de TangerMed, afin de le dépolluer des rejets liquides des navires dont la valse va grandissant. La station, dont l’investissement se monte à 220 millions de DH assurera le traitement des eaux chargées en polluants, selon l’Agence spéciale TangerMed, TMSA. Les bateaux sont en effet des sources potentielles de pollution via les eaux de ballast, de grands réservoirs équipant certains navires et servent à assurer leur stabilité ainsi que les eaux polluées des navires, avec une grande concentration en huiles et hydrocarbures. Ainsi la future Step se chargera de recueillir ces eaux et de les traiter en conformité avec la convention Marpol. Celle-ci impose aux bateaux de grande taille de disposer d’installations pouvant réduire la teneur en hydrocarbures des eaux avant d’être déversées, les bateaux de moindre taille doivent pouvoir les stocker pour pouvoir les débarquer dans les ports. Ces derniers doivent être équipés de stations de traitement dédiées, selon la convention Marpol, dont l’objectif est de lutter et d’éviter les pollutions maritimes.
Le besoin d’une telle installation, (qui a obtenu le label Projet COP22) se fait nettement sentir au niveau du port. Ce dernier accueille actuellement près de 13.000 bateaux par an, un chiffre qui devra doubler voire tripler à terme avec l’entrée en service et la montée en charge de l’extension du port à transbordement, TangerMed II.
A noter que le complexe portuaire a obtenu en mars dernier le label «EcoPorts», délivré par The European Sea Ports Organisation (Espo). Ce label est accordé aux ports respectant les normes environnementales et TangerMed est le premier en Afrique à obtenir cette distinction et à rejoindre le réseau très select des «EcoPorts». Il s’ajoute à la certification ISO 14001 du système de management environnemental du port TangerMed.
TangerMed figure de même parmi les membres d’un très select club de ports détenant la double certification ISO-PERS sur près de 100 ports certifiés par l’Espo. Le label PERS, «Port Environmental Review System», est délivré sous l’égide de l’Espo et est piloté par un auditeur indépendant, le très réputé Lloyd’s Register.

De notre correspondant, Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc