×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Evénement

Tourisme
Le mois d’août sauve la saison

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:4891 Le 04/11/2016 | Partager
Il contribue pour le quart des recettes réalisées
Le taux d’occupation de l’hôtellerie stagne à 40%
Plus d’un touriste sur deux est un MRE
tourisme_aout_091.jpg

Les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré, à eux seuls, 60% du total des nuitées sur les huit premiers mois de l’année, avec des hausses variant entre 1 et 2%. Les autres destinations ont affiché des résultats contrastés. A titre d’exemple, la ville de Fès a accusé une forte baisse de 14% alors que Tanger affiche une hausse de 9%

Le mois d’août a été fort bénéfique pour le secteur touristique. Tous les indicateurs ont enregistré des hausses significatives. Le nombre d’arrivées s’est apprécié de 2,3% par rapport au même mois de 2015. Celui des nuitées dans les établissements hôteliers classés a progressé de 5%. Et les recettes en devises ont totalisé 11,4 milliards de DH, soit le quart des rentrées enregistrées durant les huit premiers de l’année. Sauf que l’embellie résulte plutôt des flux des MRE et du tourisme local. En effet, sur 1,28 million d’arrivées aux postes- frontières, la part des MRE représente plus des deux tiers, soit 809.000 visiteurs.
Par marchés émetteurs, l’Italie, la Hollande et les Etats-Unis ont enregistré des hausses variant entre 4 et 19% alors que le marché britannique a accusé une chute de 7%. Cependant, la France et l’Espagne ont pratiquement stagné, voire légèrement baissé.   
De même, l’amélioration constatée au niveau des nuitées résulte pour 8% des résidents et à hauteur de 3% pour les non-résidents. La même tendance est observée au niveau géographique, les villes du Nord et de l’Oriental,  généralement fréquentées par les MRE et les touristes locaux, ont réalisé les plus fortes hausses des nuitées. C’est le cas de Tétouan qui a réalisé une progression de 18%. Elle est suivie d’Oujda avec 8% alors que les villes d’Agadir et de Casablanca ont amélioré chacune leurs nuitées de 7%.
En revanche, la ville de Tanger a perdu 5 points de croissance sur le mois d’août 2016 par rapport au même mois de 2015.   
Dans tous les cas, le taux d’occupation des chambres est resté stable d’un mois à l’autre.
Mais sur les huit premiers mois de l’année, les résultats restent peu performants. Le nombre des arrivées aux postes-frontières n’a progressé que d’un demi-point par rapport à la même période de 2015. Une hausse qui s’explique également par les flux des MRE dont le nombre s’est accru de 4% alors que celui des touristes étrangers s’est replié de 3,3%.
Au total, 7,3 millions de visiteurs ont séjourné au Maroc durant la période dont 54% de MRE.
Par marchés émetteurs, la France et l’Allemagne ont reculé de 2% alors que le Royaume-Uni a chuté de 7%. Seules, l’Italie et la Hollande ont enregistré chacune une hausse de 2%.     

hausse_recette_091.jpg

 Sur les huit premiers mois de 2016, les recettes générées par l’activité touristique des non-résidents ont atteint 44,2 milliards de DH contre 42 milliards à la même période de 2015, en hausse de 5,1%. A lui seul, le mois d’août a réalisé le quart de ces recettes (Source: Observatoire du Tourisme)

Durant les huit premiers mois, les nuitées totales réalisées dans les hôtels  classés ont enregistré une hausse de 2% par rapport à la même période de 2015. Une hausse qui s’explique surtout par l’affluence des résidents: 11% de mieux. Alors que les nuitées réalisées par les non- résidents ont reculé de 3% à 8,2 millions contre 8,5 millions à la même période de 2015. Au total, les nuitées comptabilisées par les établissements classés se sont élevées à 12,8 millions.
A eux seuls, les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont généré 60% des nuitées totales sur les huit premiers mois de 2016. Elles ont enregistré des hausses de 1 et 2% respectivement. Les autres destinations ont affiché des résultats contrastés. La ville de Fès a accusé une forte baisse de 14%. Elle est suivie par Rabat dont le nombre de nuitées a reculé de 2%.
En revanche, les villes de Casablanca et Tanger ont connu des hausses de 4 et 9% respectivement. Le taux d’occupation à fin août 2016 s’est situé à 40% de la capacité litière, enregistrant ainsi un repli d’un point par rapport à la même période de 2015.
Mais les recettes générées sont en hausse de plus de 5% sur les huit premiers mois à 44,2 milliards de DH contre 42 milliards à la même période de l’année dernière.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc