×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Casablanca tient son «Davos» des développeurs IT

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4890 Le 03/11/2016 | Partager
Une déclinaison de la célèbre conférence Devoxx
Une importante vitrine pour les entrepreneurs IT

En 2015, le Maroc était le premier pays africain et arabe à accueillir la Devoxx, un évènement qui est, depuis 2001, un rendez-vous annuel pour plus de 13.000 participants repartis sur Anvers, Paris, Cracovie, Londres, San Francisco et Casablanca, autour des technologies du web, de la cyber-sécurité, en passant par le cloud computing et l’entrepreneuriat IT. La grand-messe des développeurs revient pour sa deuxième édition du 1er au 3 novembre  au Studio des Arts vivants à Casablanca.
Devoxx Maroc, déclinaison locale de la plus grande conférence internationale annuelle autour du développement Java, Androïd et HTML5, créée en 2001, est le seul rendez-vous d’une telle ampleur dans la région Mena. Elle vise cette année la participation de 1.500 personnes de différents pays qui assisteront à près de 200 sessions animées par 150 conférenciers internationaux de renom. Dont une vingtaine de la Silicon Valley. Parmi les speakers invités, des membres de l’équipe comput engine de Google qui  viennent parler de leur framework open source gRPC ou encore Hatim Zaghloul, co-fondateur de Wi-Lan inc dont les recherches innovantes constituent les bases des technologies de communication que l'on utilise aujourd'hui, Wifi, 3G et 4G.
L’évènement se veut être une opportunité pour les décideurs IT et les professionnels de partager leur vision du développement du paysage technologique au Maroc. Ainsi que d’échanger et d’apprendre des meilleurs tout en étant sensibilisés à la «philosophie open source de la communauté Java».  L’esprit «communautaire» est au rendez-vous. Les experts de tous horizon échangent avec les acteurs locaux des IT dans une ambiance bon enfant. Des stands dédiés aux coopératives marocaines, qui font partie d’un programme de digitalisation durable initié par l’incubateur d’innovation xHub, occupent une place centrale et leur modèle ne manque pas d’attirer l’attention des visiteurs. Ce prestigieux meeting, célèbre de par le monde pour sa capacité à réunir en quelques jours les plus grands ténors du monde de l’IT, est organisé au Maroc par xHub et l’équipe du Morocco Jug, pilotée par Badr El Houari, ingénieur d’Etat, développeur et entrepreneur IT.
Malgré son jeune âge, Badr possède déjà un parcours professionnel très riche. Il a notamment travaillé pendant 3 ans pour Safran-Morpho, une entreprise leader sur le marché des produits pour la cyber-sécurité en tant que international software lead architect. Le nouveau permis de conduire marocain a d’ailleurs été développé par cette entreprise.
L’ADN de Devoxx est la plateforme Java, mais les conférences sont ouvertes aussi à d’autres thèmes comme la bigdata, le cloud, l’internet des objets, le mobile, la méthodologie DevOps ainsi que l’Agilité, l’entrepreneuriat IT. La variété des formats des conférences (hands-on-lab, keynotes, university sessions, Tools-in-Action Sessions, BOFs)  contribue à la richesse de l’événement.

Morocco JUG

Morocco JUG est un groupe pour les développeurs Java et les passionnés des nouvelles technologies: web, mobile, HTML5, Javascript, cloud. Reconnus parmi les acteurs majeurs de la communauté open source, leur objectif principal est de déplacer cet esprit communautaire en Afrique et de faire du Maroc un hub pour l’innovation dans le domaine du développement. Le groupe a d’ailleurs été sacré meilleur contributeur à l’éco-système Java au monde en 2013,  et siège depuis 2014 au comité exécutif Java aux côtés de 25 organismes prestigieux tels que Oracle, Twitter ou Ibm.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc