×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Société

    Juifs et musulmans au Maroc: Au-delà de l’histoire

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4886 Le 28/10/2016 | Partager
    Le dernier ouvrage de Mohammed Kenbib synthétise 30 ans de recherches
    Son travail historique et scientifique est basé sur le croisement d’archives
    juifs_du_maroc_086.jpg

    Telle une rétrospective, le dernier ouvrage de Mohammed Kenbib «Juifs et musulmans au Maroc des origines à nos jours» revient sur les relations multiséculaires entre juifs et musulmans (Source: Tallandier)

    Dans son dernier ouvrage, récemment publié aux éditions Tallandier, présenté mercredi dernier en présence de André Azoulay, conseiller de Sa Majesté, Mohammed Kenbib propose une synthèse d’une trentaine d’années de ses travaux. «Juifs et musulmans au Maroc des origines à nos jours», revient en 250 pages sur les recherches menées par l’auteur sur les relations entre juifs et musulmans sur la base de croisement d’archives marocaines, et françaises (celles du Quai d’Orsay et du ministère de la Guerre). Il s’est également référé aux documents de l’Alliance israélite universelle (Association fondée à Paris en 1860 consacrée à la défense des juifs dans le monde) ainsi qu’aux archives britanniques et américaines.
    L’ouvrage, approche historique et scientifique destinée au grand public, démarre à l’avènement de l’Islam au Maroc et s’achève à nos jours. Parmi les éléments considérés par Mohammed Kenbib comme fondamentaux, il cite la permanence et la pérennité du judaïsme marocain qui existait avant l’avènement de l’islam. Dans un deuxième temps, il s’est intéressé aux fondements de celles-ci. Pourquoi les juifs sont restés au Maroc et ont cohabité avec les musulmans? «Les deux religions vivaient dans le cadre d’un état avec un sultan dont ils étaient les sujets.
    Au-delà des différences, il y avait un certain nombre de points de convergence. Bien que la religion était un marqueur de différences, il y a plusieurs similitudes entre les deux cultes notamment la question de la circoncision, celle du jeûne et les interdits alimentaires. Autre point important, exceptionnel au Maroc, la vénération de saints et surtout de saints communs», précise le professeur. Il revient également sur la complémentarité économique entre les musulmans qui étaient agriculteurs, et les juifs qui étaient commerçants.
    Une dynamique qui renforçait le sentiment de communauté. Il analyse par ailleurs les bouleversements provoqués par la présence européenne dès le 19e siècle lorsque les Français et les Anglais ont appliqué la clientélisation de la seule minorité non musulmane au Maroc, qui était la minorité juive. Autre volet important, la période du protectorat, notamment la Convention d’Algésiras. Le Maroc est envahi par les produits manufacturés qui ont ruiné les artisans juifs et musulmans, mais aussi du colportage dont vivaient des milliers de juifs. Ce régime s’est poursuivi jusqu’en 1956.
    La communauté juive marocaine était la plus importante du monde arabe et comptait 350.000 personnes. Aujourd’hui celle-ci est réduite à 3.000.  Les premiers départs ont eu lieu en 1948, les deuxièmes ont suivi en 1956 après la nationalisation du Canal de Suez par Jamal Abdel Nasser, et la troisième vague date de 1967 après la Guerre des six jours.
    Aujourd’hui, bien que près d’un million de juifs d’origine marocaine vivent en Israël, en France, au Canada et ailleurs dans le monde, le lien avec le Maroc est très fort.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc