×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

La formation financière, grand chantier du MEN

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4883 Le 25/10/2016 | Partager
150.000 élèves sensibilisés à la formation financière en 2016, 30.000 en 2012
Une enquête sur le pouvoir financier des ménages marocains bientôt lancée

«L’intérêt des élèves à la formation financière est croissant», affirmait Rachid Belmokhtar, ministre de tutelle de l’Education financière lors du sommet pour l’éducation financière dans le monde arabe à l’initiative du FMA et Bank Al-Maghrib, jeudi et vendredi derniers à Skhirat. Les démarches effectuées par son département semblent avoir eu de l’effet sur les jeunes citoyens. «En 2012, nous avions commencé avec 30.000 enfants sensibilisés, aujourd’hui en 2016, ils sont plus de 150.000», annonce-t-il fièrement. Le système éducatif participe fortement à l’instruction et à la prise de conscience des générations montantes sur les défis économiques. A cet effet, la Fondation marocaine de l’éducation financière (FMEF) et le ministère de l’Education nationale travaillent conjointement afin d’apporter des solutions au décalage entre la nécessité de maîtriser la gestion financière des ménages et préparer les jeunes à une gestion saine de leur épargne. «Un projet spécifique pour la formation financière des élèves est incorporé au plan de la stratégie nationale 2015-2030 de l’éducation nationale», informe le ministre.   
De son côté, la Banque centrale marocaine y met aussi du sien. Les chantiers et projets qu’elle élabore dans le cadre de la formation financière apportent concrètement du changement, surtout depuis la création de la FMEF, en septembre 2013. L’organisme s’est fortement impliqué dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour la sensibilisation à l’éducation financière et la réalisation d’études qui servent de base pour les projets du ministère et autres organismes. D’ailleurs, un projet pilote à l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, en collaboration avec la Banque mondiale, est en cours, a informé Abdellatif Jouahri, le gouverneur de Bank Al-Maghrib. Ce projet a pour but la réalisation d’une étude sur le pouvoir financier des ménages marocains.
«Le cas du Maroc pourrait être très instructif pour le monde arabe», a souligné Alfred Hanning, directeur exécutif de l’Alliance de l’inclusion financière, lui aussi présent au colloque. Les efforts du Royaume et les projets de sensibilisation qu’il mène auprès des jeunes et moins jeunes dans le cadre de la formation financière ont  été salués par les responsables présents lors de la rencontre organisée également avec le concours du ministère de l’Economie et des Finances, la Fondation marocaine de l’éducation financière (FMEF) et plusieurs autres organismes internationaux.
Cette rencontre a réuni plusieurs acteurs financiers et économiques de la communauté arabe. Un constat unanime en ressort: l’inclusion financière est un vecteur essentiel pour le développement de l’économie d’un pays. Elle contribue à la diminution du taux de pauvreté et à la lutte contre le chômage. «L’éducation financière, aujourd’hui, joue un rôle primordial pour la réussite d’une économie et pour asseoir l’équité sociale», ne manque pas de rappeler Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib.

FMEF: De grands projets en vue

Durant ses trois années d’existence, la fondation a réalisé plusieurs actions de sensibilisation pour les citoyens. Elle mène des projets avec de nombreux partenaires, comme l’accord avec l’association de microcrédit Al Amana, pour la formation de 380.00 clients, et l’accord signé en mars dernier avec l’Organisation mondiale du travail (OIT) pour l’amélioration de l’inclusion financière chez les femmes, les jeunes et les auto-entrepreneurs.  La FMEF collabore également avec les ministères de l’Education nationale et de l’Artisanat avec lesquels elle a conclu des conventions pour la formation des élèves et des artisans.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc