×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Maroc Telecom
Rebond du mobile au 3e trimestre

Par Franck FAGNON | Edition N°:4883 Le 25/10/2016 | Partager
Les revenus ont augmenté de 3% entre juillet et septembre
A fin septembre, le chiffre d’affaires groupe s’améliore de 3,3% à 26,7 milliards de DH
4,5 milliards de DH de bénéfices!
mt_chffres_083.jpg

Le groupe a amélioré ses principaux indicateurs à fin septembre et table désormais sur des réalisations 2016 meilleures qu’anticipées

Maroc Telecom relève ses prévisions de résultats pour 2016 après une bonne orientation des indicateurs à fin septembre. Le groupe table désormais sur une légère hausse du chiffre d’affaires et un Ebitda stable. Il a bouclé les neuf premiers mois de l’année avec un chiffre d’affaires de 26,7 milliards de DH en hausse de 3,3% sur une base comparable. La croissance est tirée par les activités africaines, mais aussi par les opérations sur le marché domestique.
Les revenus au Maroc se sont améliorés de 1,9% pour atteindre 16,2 milliards de DH. La concurrence dans le segment mobile reste forte mais la pression sur les prix tend à diminuer puisque l’Arpu a limité sa baisse à 2,6% à fin septembre à 61,9 DH contre un repli de 5,4% à fin juin 2016 et 4,7% à fin 2015. Cela se traduit dans les comptes par un nouveau recul de 2,2% des revenus des services mobile à 10,5 milliards de DH. Mais cette baisse est tout de même empreinte de quelques espoirs pour l’avenir. Elle est moins importante qu’à la même période des années précédentes. Surtout, les revenus des services mobile ont renoué avec la croissance au troisième trimestre (+3%). En attendant que cette reprise ne se confirme sur les prochains trimestres, l’opérateur améliore son chiffre d’affaires au Maroc grâce à la hausse des revenus des activités fixe et internet (+3,5% à 6,7 milliards de DH). Le groupe, qui compte plus de 21 millions de clients au Maroc, a vu son parc dans le mobile rester quasi stable (+0,3%) à 18,6 millions relations. Derrière cette petite hausse, le groupe a augmenté son portefeuille postpayé de 7% alors que celui du prépayé a diminué de 0,3%. Cependant, près de 60% des clients du groupe (31 millions) sont situés en Afrique subsaharienne. Maroc Telecom est aux premières loges pour capturer la croissance soutenue de l’activité sur ces marchés. Ses revenus y ont augmenté de 9% à 11,5 milliards de DH. Maroc Telecom investit sur ses marchés depuis 2001. Ses dernières acquisitions remontent à début 2015 où il a finalisé la reprise des actifs de sa maison mère Etisalat au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Togo, en Centrafrique et au

action_mt_083.jpg

A Casablanca comme à Paris, l’action Maroc Telecom réalise une année solide avec une performance annuelle de plus de 18% sur le marché marocain. Cependant, les échanges sont demeurés très timides sur la valeur après les résultats à fin septembre

Niger. Toutefois, le groupe opère sur des marchés de petite et moyenne tailles et essentiellement francophones. La population dans les neuf pays d’implantation se situe aux alentours de 100 millions d’habitants, pratiquement trois fois la population marocaine. Dans un secteur où la taille de la population compte, le groupe pourrait, comme les banques aujourd’hui, sortir de sa zone de confort et s’intéresser un peu plus aux marchés anglophones. En dehors du Nigeria (environ 180 millions d’habitants) où Etisalat est déjà présent, les pays comme l’Ethiopie, la Tanzanie, l’Ouganda ou encore le Kenya seraient des cibles potentiels. Rien que ces quatre marchés pèsent 230 millions de consommateurs et connaissent une croissance économique assez dynamique.
En attendant, Maroc Telecom a achevé les neuf premiers mois de l’année avec un résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 12,9 milliards de DH en amélioration de 1%. Cela correspond à une marge d’Ebitda de 48,5%. Le résultat d’exploitation, lui, s’est inscrit en hausse de 3,6% à 8,4 milliards de DH. La première entreprise du Masi a dégagé un résultat net part du groupe de 4,5 milliards de DH en hausse de 3%. En Bourse, l’action Maroc Telecom qui a pris plus de 18% depuis le début de l’année affichait une petite hausse de 0,38% à 132 DH dans un petit volume (455.712 DH) un peu après trois heures de cotation lundi 24 octobre.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc