×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Trump/Clinton: La dernière salve avant les urnes

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4881 Le 21/10/2016 | Partager
Sur la défensive, Trump remet en cause l’issue du vote
L’abstention, l’inconnue qui inquiète les démocrates

Donald Trump a manqué une occasion de prendre l'avantage lors du dernier débat de la campagne présidentielle américaine contre Hillary Clinton, semant le trouble par sa menace de refuser le verdict des urnes le 8 novembre. «Je verrai à ce moment là», a-t-il déclaré en fin de débat pour savoir si, le cas échéant, il reconnaîtrait sa défaite. Il a affirmé vouloir garder «le suspense» au risque d'ébranler la confiance dans le processus démocratique américain. La menace rappelle celle d'août 2015, quand il avait refusé de s'engager à soutenir le futur vainqueur des primaires républicaines.
Les deux candidats se sont jeté des «étiquettes» violentes à la tête. Pour Hillary Clinton, le président russe «préfère avoir une marionnette en tant que président des États-Unis». Elle répondait à Donald Trump qui assurait que Vladimir Poutine «n’a aucun respect» pour l’ancienne Première dame. Le tout sur fond d’échange tendu sur les révélations de Wikileaks, que le camp démocrate considère comme une interférence russe pour favoriser le milliardaire. Interrogée sur la présidente qu’elle veut être, Hillary Clinton est sur la défense des personnes, sur l’humain, sur l’éducation, sur l’emploi. Elle a livré son discours le plus à gauche, le plus adressé aux jeunes et aux familles, des trois débats. Sur la même question du président qu’il veut être, le candidat républicain brandit la grandeur des États-Unis.
Donald Trump dont la candidature a été jalonnée par les scandales est désormais menacé, y compris dans les bastions républicains. Avec une longueur d’avance dans les sondages, la grande inconnue pour Clinton est désormais l’abstention. Les projections statistiques lui donnent une probabilité moyenne d’être élue à 90%. Mais la victoire assurée n’est pas une situation si avantageuse. Car plus il y a compétition entre les deux candidats, plus la participation est élevée. Si la défaite de Trump ne fait plus de doute, pourquoi les électeurs démocrates iraient-ils voter?
Selon le Center for Voting and Democracy (FairVote), ceux qui votent sont «globalement plus vieux, plus riches, plus diplômés et plus blancs que ceux qui s'abstiennent». Pas vraiment la description du profil de l’électorat démocrate.  Surtout que la candidate démocrate ne déchaine pas les foules non plus. Lors des primaires, Clinton a peiné à rallier massivement l'électorat démocrate sur son nom. Elle a récolté un million de voix de moins qu'en 2008, alors que l'adversité était à l'époque plus grande. Un récent sondage Reuters/Ipsos a montré que la moitié des supporters de la candidate démocrate la soutiennent pour faire barrage à Trump, alors que 36,5% le font par conviction politique, et 12,6% car ils l'apprécient personnellement.
Clinton a fait preuve de moins de virulence lors du débat du jeudi 20 octobre car sa stratégie de campagne visant à faire passer le double message que la course est serrée (pour mobiliser les électeurs) et que Trump n'est pas adapté à la fonction suprême est plus difficile à mettre en œuvre quand l'écart sondagier entre les deux candidats s'accroît. Finalement ce ne sont pas les sorties fracassantes de Trump qui pourraient avoir raison de Clinton, mais un possible effet pervers lié au discrédit du candidat républicain.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc