×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    De Bonnes Sources

    Par L'Economiste | Edition N°:4878 Le 18/10/2016 | Partager

    • Gouvernement: Benkirane démarre les tractations
    Les premières consultations pour la formation de la majorité ont démarré hier, par des rencontres avec Mohand Laensar et Nabil Benabdallah, respectivement patrons du MP et du PPS. Les deux formations n’ont pas encore tranché leur position, soulignant que la décision finale reste du ressort de leurs conseils nationaux, qui devront se réunir bientôt. Benkirane devait également rencontrer Hamid Chabat, secrétaire général de l’Istiqlal en début de soirée. Les dirigeants du RNI, eux, ont préféré reporter les consultations avec le chef du gouvernement jusqu’à la tenue du Congrès extraordinaire et l’élection du nouveau président. M.A.M.

    • Le déficit commercial augmente
    Le déficit de la balance commerciale s’est creusé de 16,8 milliards de DH à fin septembre. Il s’est établi à 133,6 milliards de DH. Le taux de couverture des importations par les exportations a baissé de 3 points, à 55,2%. Les importations marquent une croissance de 6,8% alors que les exportations n’ont progressé que de 1,3% à fin septembre. K.M.

    • Recettes MRE en hausse, flux d’IDE en baisse
    Les recettes MRE sont en progression de 4,5% s’établissant à 48,3 milliards de DH à fin septembre contre 46,2 milliards l’année dernière. En revanche, les flux d’investissements directs étrangers poursuivent le trend baissier constaté depuis quelques mois: 15 milliards de DH à fin septembre contre 23,2 milliards en 2015, soit un recul de 35,4%. Ce recul est attribué à la baisse des recettes de 19,7% conjugué à la hausse des dépenses de 45,8%. K.M.

    • Les achats des biens d’équipement toujours en hausse
    Depuis le début de l’année, les importations des biens d’équipement et des demi-produits sont sur une tendance haussière. A fin septembre, ils ont pris respectivement 22,1% et 7,3%. Par ailleurs, la facture alimentaire est en hausse de 18,7%. K.M.

    • L’automobile carbure à l’export
    Le chiffre d’affaires à l’export de l’automobile a augmenté de 11,7% atteignant 39,5 milliards de DH. C’est le premier poste devant l’agriculture et l’agroalimentaire (34,7 milliards), le textile (26,5 milliards) et les phosphates et dérivés (29,6 milliards). K.M.

    • Sofac augmente son capital
    Le spécialiste du crédit à la consommation et du crédit automobile, Sofac (+165 millions de DH de capital) procède à une ouverture de son capital, pour plus de 27 millions de DH. Le conseil d’administration de la société de financement a décidé d’émettre 272.479 actions d’une valeur nominale de 100 DH au prix unitaire de 367 DH, soit une prime d’émission de 267 DH/action. La parité d’émission est de 11 actions nouvelles pour 67 actions anciennes. La souscription est fixée pour la période allant du 24 octobre au 14 novembre. M.K.

    • Augmentation de capital  chez City Bus
    City Bus Transport vient de procéder à une augmentation de capital de 60 millions de DH. L’injection de fonds, entièrement souscrite et libérée par Ali El Moutea (son PDG), fait varier son capital de 70 millions de DH à 130 millions de DH. Pour rappel, City Bus opère en tant que délégataire de service de transport collectif urbain à Meknès, Fès, Kenitra, Tétouan, El Jadida ainsi que Fkih Ben Saleh. M.K.

    • Fnbtp: Le nouveau président décline ses priorités
    Aussitôt élu président de la Fédération nationale du btp (Fnbtp) en succession à Bouchaïb Benhamida, El Mouloudi Benhamane, PDG de Sintram, a décliné les priorités auxquelles il compte s’attaquer pendant son mandat. Parmi ces dernières, figurent la refonte et la restructuration de la Fédération, la négociation d’un contrat-programme avec le gouvernement, la révision du décret des marchés publics pour un meilleur équilibre entreprise/maître d’ouvrage, la refonte des critères de qualification des entreprises. H.E.

    • Les Automotive Meetings de Tanger en novembre
    L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica) organise, du 23 au 25 novembre, les Automotive Meetings de Tanger. Constructeurs et équipementiers, bureaux d’études et logisticiens se donnent rendez-vous pour participer à des tables rondes thématiques, des rencontres B to B… Cette année, ces journées seront axées sur le plan d’accélération industrielle 2014-2020, qui prévoit l’organisation de la filière automobile autour d’écosystèmes spécialisés. H.E.

    • Les exploitations modernes rapportent gros
    Environ 55% des terres agricoles en Algérie et en Tunisie font l’objet d’une gestion familiale, contre près de 70% au Maroc et 98% en Egypte, selon l’étude de BAD. Ces chiffres soulignent l’importance de l’agriculture familiale dans la lutte contre la pauvreté. Environ 90% des terres agricoles en Algérie et en Tunisie sont soumises à une exploitation industrielle d’envergure relativement vaste, contre 75% au Maroc et 30% en Egypte. Au Maroc, les grandes exploitations modernes rapportent environ neuf fois plus que les exploitations familiales de taille moyenne. F.Z.T.

    • Recherche agricole: Le Maroc mise gros!
    En Afrique du Nord, le Maroc arrive à la 1re place en ce qui concerne l’investissement dans la recherche mesuré en pourcentage du PIB agricole. Le Royaume y consacre près de 0,9% de son PIB agricole, contre 0,6% en Tunisie, 0,5% en Egypte et 0,4% en Algérie. Globalement, l’investissement de l’Afrique du Nord dans la recherche se situe entre 0,4 et 0,9 % du PIB agricole, ce qui est largement inférieur au taux d’environ 2,4% observé dans les pays de l’OCDE et de 1,5% observé dans les pays performants d’Amérique latine. F.Z.T.

    • Création d’un cluster d’éco-constructeurs à Marrakech
    Les opérateurs de la construction écologique à Marrakech viennent de lancer une structure dénommée Cluster des Eco-Entrepreneurs. Le cluster est constitué par Atv Utility Marrakech, Oii Environnement, Cazeco, Agro-challenge, Rania Event&Services et Robert Ruiz (gérant de Filloucat). La structure a pour mission de mettre en réseau les professionnels du domaine de la construction et de la rénovation durable de bâtiments. Le regroupement est cogéré par Salettes Didier Paul et Jaridi Ibrahim, directeur régional du groupe Pizzorno Environnement. M.K.

    • Habitat insalubre: Idmaj Sakane mise 590 millions de DH
    Le montant des investissements prévus par Idmaj Sakane, pour l’année en cours, s’élève à 590 millions de DH. Sur ce total, 9 millions de DH sont consacrés à l’acquisition du foncier, 265 millions aux travaux de construction, 130 millions pour la construction des équipements publics et 145 millions pour l’achat d’appartements.
    A fin juin 2016, la SDL chargée de la lutte contre l’habitat insalubre à Casablanca (bidonvilles, menaçant ruine …) a démoli 550 baraques et investi 181,7 millions de DH. Le volume des investissements prévus pour 2017 s’élève à 610 millions de DH. A.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc