×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4877 Le 17/10/2016 | Partager

    ■ Un automate aux traits de Trump!
    Un automate aux traits de Donald Trump multiplie depuis quelques jours les apparitions dans les rues de New York, énonçant prédictions improbables et grossièretés. Inspiré par la machine «Zoltar», du film à succès «Big» avec Tom Hanks, l’automate aux traits du candidat républicain s’est récemment installé devant le Trump International Hotel, au coin de Central Park et de la 8e Avenue. «Regardez ma boule de cristal et voyez l’avenir de l’Amérique (…) Mes sommets mondiaux aux Bahamas seront pleins de filles étrangères», débite l’automate, avec la voix parfaitement imitée du magnat de l’immobilier, devant une vingtaine de passants médusés. «Toutes les femmes ne sont pas des chiens, seulement les grosses et les désagréables. Ne vous inquiétez pas, à l’avenir, quand je serais président, on va faire quelque chose pour que ça change. Avec nous, l’Amérique redeviendra sexy!». Parmi les autres prédictions de Trump caricaturées par «Zoltar»: «des trains de déportation» pour les millions de Mexicains illégaux, inspirés du fameux mur que le bouillant candidat a promis de construire entre les Etats-Unis et le Mexique pour empêcher de nouvelles vagues d’immigration. Face à cette caricature, les réactions étaient contrastées. «Ça fait peur, mais c’est amusant, surtout dans le climat politique actuel, avec une campagne si méchante des deux côtés, ça fait du bien un peu d’humour», a confié Molly Moulthrob, une Texane qui a précisé ne pas soutenir Trump. «Il a exactement la voix du vrai Trump, c’est horrible et je ne trouve pas ça amusant», s’est indigné au contraire Tobin Rothlein, venu de Brooklyn. Les artistes qui ont créé l’automate ont tenu pour le moment à garder l’anonymat. Ils ont néanmoins créé un compte Twitter ainsi qu’un site web.
    ■ Ronald privé de sortie pour cause de psychose!

    cari_insolite_077.jpg

    Le géant américain de la restauration rapide McDonald’s va réduire le nombre d’apparitions publiques de son personnage emblématique au nez rouge, Ronald McDonald, par crainte qu’il ne fasse peur en pleine épidémie de clowns sinistres aperçus à travers les Etats-Unis. A l’approche d’Halloween, grande fête durant laquelle des millions d’Américains portent des déguisements lugubres, la psychose face à ces silhouettes effrayantes de clowns aperçus depuis août, parfois armés de couteaux, a pris une nouvelle ampleur aux Etats-Unis et même en Europe. «McDonald’s et ses franchises dans les marchés locaux sont conscients du climat actuel autour des clowns aperçus par des habitants et ils réfléchissent par conséquent aux participations de Ronald McDonald’s aux activités organisées avec des habitants», a dit une porte-parole de McDonald’s, Terri Hickey, à CNN.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc