×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Plantes médicinales et aromatiques
    Le Nord, fief de la R&D

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4877 Le 17/10/2016 | Partager
    Un centre pour développer leur production et commercialisation
    Le partenariat conclu entre la Région et l’Université Abdelmalek Essaidi
    Tanger-Tétouan-Alhoceima regorgent de potentialités en la matière

    Valoriser la filière des plantes aromatiques et médicinales, un enjeu qui en vaut la peine. Le conseil de la Région de Tanger-Tétouan-Alhoceima vient de faire le premier pas en paraphant une convention de collaboration avec l’Université Abdelmalek Essaidi pour la création d’un centre régional pour la valorisation de ces plantes.
    L’établissement devra aider à augmenter la production à travers la création d’un centre de recherche scientifique dédié à la plantation de plantes médicinales et aromatiques, et à la production des matières dérivées de ces plantes. Il s’agit d’huiles essentielles, préparations aromatiques et aussi des poudres à base de feuilles séchées.
    Outre l’aspect scientifique, le partenariat région-université veut développer la filière en assurant aussi un encadrement technique et professionnel pour faciliter la mise sur le marché de ces produits.
    L’objectif principal n’est autre que d’aider à l’amélioration de la situation des femmes rurales, en plus de donner un coup de pouce à la préservation de l’environnement, selon le Conseil de la Région, des prérogatives qui rentrent dans le cadre des nouvelles missions attribuées aux conseils de région, rappelle-t-on auprès de celui du Nord.
    D’un autre côté, il s’agit pour le Conseil de promouvoir le rôle des établissements d’enseignement supérieur dans la formation des cadres et le développement de la recherche scientifique fondamentale et appliquée, l’ouverture sur son environnement socioéconomique et la contribution à la croissance économique régionale et nationale.

    Labelliser les produits

    En vertu de cette convention, le Conseil de la région s’engage à financer le projet et à assurer l’organisation et l’encadrement des coopératives et des associations opérant dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales. Il œuvrera aussi à encourager les projets producteurs modèles et à doter les produits commercialisés d’un label. Il assurera, enfin, des bourses d’étude et de stage pour l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de recherche scientifique et appliquée dans ce domaine.
    Quant à l’université, elle s’engage à mettre à la disposition de ce centre ses potentialités scientifiques, techniques et financières, en vue de garantir une meilleure gestion humaine et technique du centre et de promouvoir la recherche et l’innovation dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales, outre la publication de recherches en la matière.
    A noter que la région, avec une géographie escarpée avec une forte proportion de vallées et de montagnes, regorge d’une multitude de plantes aux multiples utilisations. C’est le cas de la lavande dans la région d’Alhoceima, (elle est même à l’origine du nom de cette ville), du romarin, camomille et de la menthe parmi les plus connus. Leur cueillette et exploitation sont faites par plusieurs coopératives de manière artisanale.
    Selon une récente étude, ces plantes représentent un chiffre d’affaires à l’export pour le Maroc de plus de 620 millions de dirhams par an, loin des 43 milliards de dollars que pèse le secteur au niveau mondial avec un taux de croissance à deux chiffres.
    De notre correspondant,
    Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc