×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4864 Le 27/09/2016 | Partager
    cari_cl_064.jpg

    ■ Une erreur de diagnostic le cloue 43 ans dans un fauteuil roulant
    Un sexagénaire portugais, Rufino Borrego, a passé près de 43 ans dans un fauteuil roulant en raison d’une erreur de diagnostic médical avant de pouvoir remarcher grâce à la découverte de sa véritable maladie. C’est ce que vient de rapporter le quotidien Jornal de Noticias. En effet, tandis que les médecins de l’hôpital Santa Maria à Lisbonne lui avaient diagnostiqué une dystrophie musculaire incurable lorsqu’il avait 13 ans, une neurologue a corrigé l’erreur en 2010, découvrant qu’il souffrait en fait de myasthénie congénitale!  Par la suite, la simple prise d’un médicament contre l’asthme, indiqué dans le traitement de cette maladie rare qui se traduit par une faiblesse musculaire, lui a permis de recouvrer l’usage de ses jambes. Le 12 mai 2011, il est parvenu à se rendre  àpied à son bistrot habituel proche de sa maison à Alandroal dans le sud-est du Portugal: «On croyait à un miracle», raconte le propriétaire du café Arco-Iris, Manuel Melao. Aujourd’hui âgé de 61 ans, Rufino Borrego mène une vie normale et suit uniquement deux séances de physiothérapie par an.

    ■ Elle voyage avec les entrailles de son mari!
    Une voyageuse marocaine a été contrôlée dans un aéroport autrichien avec des entrailles humaines dans son sac, qu’elle a présenté comme étant celles de son défunt mari. C’est en tout cas ce que viennent de rapporter des médias autrichiens. Les douaniers de l’aéroport de Graz (dans le sud) ont en fait découvert dans le sac de cette passagère en provenance du Maroc deux récipients dans lesquels les intestins étaient soigneusement emballés, d’après le journal «Die kleine Zeitung». Une trouvaille particulièrement insolite qui a été confirmée à l’agence autrichienne APA par le ministère des Finances, autorité des services douaniers, qui n’était pas joignable dans l’immédiat. Pour se justifier, la voyageuse a expliqué qu’elle soupçonnait un empoisonnement de son défunt mari et qu’elle souhaitait faire analyser ses intestins.

    ■ Le client d’une prostituée mineure condamné à lui  acheter des livres
    Un tribunal de Rome a infligé une peine étonnante au client d’une prostituée mineure. En effet, outre deux années de réclusion, il a été condamné à offrir à la jeune fille des livres sur la dignité des femmes, d’après des médias italiens. Ainsi, des poèmes d’Emily Dickinson, des romans et des livres de Virginia Woolf, de Hannah Arendt ou encore d’Anne Franck figurent parmi la trentaine d’ouvrages que le client devra acheter à la victime en réparation du préjudice moral subi.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc