×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Législatives 2016

    Une province aux multiples attentes

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4864 Le 27/09/2016 | Partager
    Des atouts naturels qui nécessitent une meilleure gestion
    La province détient le triste record du taux de chômage le plus élevé

    Depuis ce dimanche les différents candidats aux législatives du 7 octobre ont entamé leurs campagnes électorales pour remporter l’un des deux sièges réservés à la province de Taourirt. Quinze listes sont en compétition: le PAM, l’Istiqlal, le PPS, l’UC, la coalition Al Ahd et le renouveau et le PJD. S’y ajoutent les nouveaux démocrates, le FGD, l’USFP, le RNI, le PRD, le MP, le PCS, le PRV et le FFD. Plusieurs d’entre eux ont choisi le jour du souk hebdomadaire pour distribuer leurs tracts et présenter leurs candidats. Certains candidats comptent sur la tribu et réseaux de connaissances, d’autres miroitent d’autres atouts et pas beaucoup qui avancent des programmes. Pourtant la province de Taourirt détient le triste record national du taux de chômage qui avoisine les 30%, chez les jeunes et les femmes diplômés.
    Pour assurer un bon déroulement à cette échéance, le gouverneur de la province, Aziz Bouignane, a présidé vendredi une réunion avec l’ensemble des représentants de ces listes pour les inciter à respecter les lois en vigueur.
    La province de Taourirt, créée en 1999, regorge d’atouts agricoles, touristiques et logistiques mais souffre d’énormes dysfonctionnements urbanistiques et l’absence d’une vision intégrée de développement. D’où la nécessité de déclencher une réelle stratégie économique qui crée la richesse et l’emploi au profit des populations les plus démunies: une approche qui nécessite une réelle harmonie entre les élus locaux et les différents décideurs territoriaux. Elle nécessite surtout une élite en mesure de porter haut les attentes des populations en matière de croissance économique.

    Spéculation immobilière

    L’expansion anarchique de l’urbanisme au niveau de la province de Taourirt est inquiétante. Idem pour la zone industrielle qui porte préjudice à l’environnement et qui risque de polluer l’unique ressource en eau de surface de la province  Oued Za. De même, les multiples actions de déboisement et de coupes pèsent lourd sur un couvercle végétal fragilisé par le manque des précipitations. Les trois centres urbains de la province, Taourirt, Debdou et Laâyoune, vivent des agressions continues qui détruisent le couvercle végétal pour gagner en espaces programmés pour l’habitat. Résultat, une bulle de spéculation immobilière qui se consolide malgré les politiques de mise à niveau du paysage urbain. Des excès qui nuisent aux efforts réalisés pour doter Taourirt de structures adéquates pour sa croissance. Ils portent également préjudice aux efforts pour réaliser des ceintures vertes autour des centres urbains et ruraux.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc