×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Total Maroc triple ses bénéfices semestriels

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4864 Le 27/09/2016 | Partager
    Le résultat net consolidé atteint 402 millions de DH
    Le GPL progresse de 15%
    total_maroc_chiffres_04.jpg

    Le volume des ventes du GPL (Gaz de pétrole liquéfié) a affiché une hausse de 15% à 177.000 tonnes contre 154.000 tonnes à fin juin 2015

    On ne pouvait pas rêver mieux pour une première. Quelques mois à peine après son arrivée, Jean-Louis Bonenfant, DG de Total Maroc a assisté à une croissance à 3 chiffres des bénéfices semestriels du pétrolier. Il faut dire que la société a profité du contexte de décompensation totale des hydrocarbures liquides marqué par la libéralisation des prix. Le  résultat net consolidé du groupe pétrolier a été multiplié par 3 à plus de 402 millions contre 146 millions de DH à fin juin 2015. C’est ce qui ressort des résultats semestriels publiés, lundi 26 septembre. Cette performance tient en partie à la politique de développement  et de diversification du groupe.
    Depuis un an, le distributeur des produits pétroliers a ouvert 16 stations services dans tout le royaume en créant 300 emplois indirects. Grâce à ces ouvertures, les ventes ont évolué de 8,7% à 675.000 tonnes contre 621.000 tonnes à fin juin 2015. Le volume des ventes des carburants (gasoil + essence) a atteint 446.000 tonnes, en progression de 7,7%. Par ailleurs, les ventes du GPL ont enregistré une hausse de 15%. La même tendance est enregistrée dans la branche des lubrifiants qui ont évolué de 10% à 9.000 tonnes. A cela, s’ajoute la nouvelle identité visuelle déployée dans 244 stations-service à fin juin 2016 et l’introduction de nouveaux produits et concepts dans les stations-service, notamment Excellium, la croissanterie, Total Wash et Hard Auto  qui ont contribué à la performance commerciale de la compagnie.
    Avec l’ouverture de nouveaux axes routiers, le groupe prévoit l’implantation de nouvelles stations,  notamment «Relais Mazagan» dont l’axe situé sur l’autoroute El Jadida-Safi. La nouvelle autoroute de Rabat est également concernée par cette stratégie d’expansion. «Le contournement de Rabat serait une ouverture emblématique», révèle Jean-Louis Bonenfant. Au total, le groupe prévoit une douzaine d’ouvertures d’ici la fin de l’année.
    Dans son programme pluriannuel d’investissement étalé sur deux ans et  qui s’achève en fin d’année, le groupe  a prévu une enveloppe de plus de 950 millions de DH pour soutenir le développement de son réseau de stations-service, de l’activité GPL et dans les infrastructures logistiques.
    Sur un autre volet, Total Maroc a bénéficié d’un important effet prix sur stock lié à la hausse des cours au premier semestre 2016. S’y ajoute,  l’amélioration des conditions d’approvisionnement des produits importés, dans un marché pétrolier mondial favorable. Pourtant, la baisse du baril du pétrole n’a aucun impact sur les prix à la pompe. «La corrélation entre le prix brut et celui à la pompe est amortie par les taxes. A tire d’exemple, sur un litre de carburant, les taxes constituent 40%», soutient le DG de Total Maroc.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc