×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Législatives 2016

Renouvellement des élites
Le PAM donne l’exemple

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4863 Le 26/09/2016 | Partager
La liste nationale féminisée à 99%
Seuls 16 députés sortants sur 48 briguent un nouveau mandat
25% des candidats ont moins de 45 ans
pam_elites_063.jpg

Au-delà de la liste nationale, Ilyas El Omari mise sur des candidatures féminines dans les circonscriptions locales, dont celles de Fatima Zahra El Mansouri à Guéliz à Marrakech et Asmaâ Chaâbi à Essaouira (Ph. L’Economiste)

«Le changement maintenant!». C’est le slogan choisi par le PAM pour sa campagne électorale, qui a démarré officiellement samedi dernier. Un concept que la direction du parti du tracteur semble avoir déjà implémenté en interne. Avant de chevaucher sa vespa pour éviter les embouteillage de Casablanca et rejoindre sa voiture à l’entrée de l’autoroute pour se rendre à Tanger, Ilyas El Omari a décliné les différentes mesures qui distinguent son parti des autres formations. Concrètement, le changement prôné par les dirigeants du PAM est déjà perceptible au niveau du choix des candidats. Contrairement aux autres partis, le PAM a réservé la quasi-totalité de la liste nationale aux femmes. «Nous étions obligés d’intégrer un seul jeune homme dans la liste, afin d’éviter qu’elle ne soit jugée illégale par le département de l’Intérieur», a expliqué El Omari. Ce qui témoigne, selon lui, de «la persistance d’une mentalité machiste au sein du gouvernement». Parmi les femmes de la liste nationale, le patron du PAM a voulu jouer sur la symbolique de la présentation d’une représentante des personnes en situation de handicap et une autre des MRE. La volonté du PAM à donner l’exemple à travers le soutien des candidatures féminines ne se limite pas à cela. Pas moins de 6 listes locales sur 91 sont conduites par des femmes. «Nous avons choisi d’affronter les candidatures des cheikhs et des salafistes par des candidatures féminines», soutient El Omari. C’est dans ce contexte que Fatima-Zahra El Mansouri, qui a préféré tester sa popularité dans la circonscription de Guéliz, allait affronter Hammad El Kabbaj, dont la candidature a été rejetée par l’Intérieur. A Larache, le PAM a lancé «une jeune étudiante chercheur, âgée de 26 ans». Elle devra défendre ses chances face à Mohamed El Hamdaoui, tête de liste du PJD dans cette circonscription, et ancien patron du MUR. A Essaouira, le PAM a misé sur Asmaâ Chaâbi pour conduire sa liste locale.
Au-delà du renforcement de la présentation des femmes, le PAM donne aussi l’exemple en matière de renouvellement des élites. 25% des candidats du parti sont âgés de moins de 40 ans. Les plus de 60 ans représentent à peine 11%. Cette formation a également écarté une grande partie des députés sortants. Seuls 16 sur 48 d’entre eux ont pu obtenir l’accréditation pour se présenter aux prochaines élections. Malgré cette mesure qui a certainement fait des mécontents, «nous n’avons enregistré aucune défection de personnes n’ayant pas été accréditées», a précisé El Omari. Mais il a reconnu avoir suspendu l’adhésion de 13 présidents de communes et de 20 conseillers communaux pamistes, qui ont préféré se présenter sous d’autres couleurs. En face, le parti a également lancé dans la course de nouvelles recrues, issues d’autres partis, notamment 6 ex-parlementaires et 2 présidents de communes. Ils défendront leurs chances dans les circonscriptions de Laâyoune, Tata, Tarfaya, Aousserd et Essaouira.
Au niveau de la gestion de la campagne, le PAM a formé 21.000 militants qui vont représenter leur parti dans les bureaux de vote. Ce nombre devra atteindre 33.000 personnes dans les prochains jours. Parallèlement, 12.000 autres militants seront mobilisés pour l’observation de la transparence des élections et signaler les irrégularités. Chaque candidat disposera de l’appui de 3 avocats qui auront un rôle de conseil et d’accompagnement juridique. A ce jour, l’état major du PAM tient des réunions régulières avec les directeurs de campagne des candidats. Leur nombre s’élève actuellement à 82 personnes. 11 autres candidats devaient choisir leurs directeurs de campagne avant le démarrage officiel, samedi dernier.

Une campagne écolo

Selon le PAM, le budget de la campagne électorale ne devra pas dépasser 70 millions de DH. Cette formation «compte essentiellement sur le soutien public prévu pour cette opération». Parallèlement, les membres du parti ont également contribué au financement de la campagne, via des dons dont le montant varie entre 100 et 1.000 DH. Au total, 22 millions de DH ont été collectés de près de 85.000 adhérents. Dans les détails, 17 millions de DH ont été réservés à l’impression des flyers et des affiches de campagne. Près de 80% de ces documents sont imprimés sur du papier recyclable. Ilyas El Omari s’est engagé à «ramasser les flyers et autres documents de campagnes dans les rues juste après la fermeture des bureaux de vote». Ce parti a déjà signé un contrat avec une société qui se chargera de cette opération. «Contrairement aux informations véhiculées, l’approvisionnement en t-shirt et casquettes pour la campagne a été effectué auprès de fournisseurs nationaux», a précisé El Omari. Le parti a également réservé 2 millions de DH à la formation du staff de campagne, 2 autres millions à l’organisation des meetings ainsi que 1,8 million pour la location des bureaux de campagne. La société en charge de la communication du parti bénéficiera également de 2 millions de DH.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc