Entreprises

Aitex Africa
Un salon pour relayer la movida digitale

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4862 Le 23/09/2016 | Partager
20 ateliers-solutions, 10 panels scientifiques, 1.000 rendez-vous d'affaires
La Côte d’Ivoire et le Sénégal invités d’honneur
aitex_africa_062.jpg

Big data, solutions monétiques, e-recrutement, télécoms, start-up…La 1re édition du salon Aitex Africa a réuni l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème digital (Photo Jarfi)

La transformation numérique et digitale est désormais un moteur de croissance. C’est aussi un fort levier économique pour les pays émergents. Cela est avéré, l’écosystème IT génère déjà une diversité de services à forte valeur ajoutée, traduite par l’émergence d’une multitude de start-up et de business models. Le Maroc a décelé l’importance d’une vision stratégique pour le secteur IT. En témoigne le plan Maroc Digital 2020, qui traduit l’ambition de moderniser la stratégie de gouvernance et promeut la migration vers une économie numérique. C'est dans ce contexte qu'intervient le salon Aitex Africa IT Expo. Une vitrine qui vient à point nommé accompagner les mutations du secteur à l’échelle continentale.
La 1re édition du salon Aitex Africa IT Expo se poursuit jusqu’au 24 septembre à Casablanca. Le salon est à l’initiative de la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (Apebi). L’évènement privilégie les rapports Sud-Sud et les échanges multilatéraux internationaux, notamment via l’offshoring. Les organisateurs mettent l’accent sur les applications développées localement et orientées B to B ou encore B to C. Le forum permet aux distributeurs, fournisseurs de technologie, intégrateurs de solutions, éditeurs, opérateurs télécoms, Help desk conseil… offshoreurs, acteurs de l'e-commerce ou encore spécialistes du big data de mettre en avant leurs solutions et promouvoir leur business. Le cœur de cible de ce forum est constitué principalement de directeurs de systèmes d’information (DSI) et de décideurs d’organismes publics ou privés (africains et européens). Le salon accueille quelque 150 exposants nationaux et internationaux, 200 donneurs d'ordre en provenance  de 12 pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe. En plus des conférences thématiques, cette 1re édition de l’Aitex prévoit d’accueillir 1.000 rendez-vous d'affaires, 20 ateliers-solutions, 10 panels scientifiques.
La cérémonie d’ouverture a été l’occasion pour le représentant du ministre ivoirien de l’Economie numérique et Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du Commerce de l'investissement et de l'économie numérique, de réaffirmer leurs intentions de coopération dans le domaine IT. Elalamy en a profité pour rappeler les objectifs du plan Maroc digital 2020: mettre en ligne 50% des démarches administratives, réduire de 50% la fracture numérique, connecter 20% des PME… Pour Seloua Karkri Belkeziz, présidente de l’Apebi, ce forum offre un cadre de réflexion et de partage d’expériences aux décideurs. Elle invite les opérateurs IT du continent à «en profiter pour combler sinon réduire le retard du continent par rapport aux pays-locomotives de l’économie mondiale».
La Côte d’Ivoire et le Sénégal sont les 2 pays à l’honneur de cette première édition qui est orientée «partenariat et opportunités de développement». Les exposants couvrent diverses branches du secteur IT. Des entreprises de renom telles que HPS, CBI, Data Protect s’y offrent une grande visibilité et occupent des stands sur une superficie de 5.000 m² aux côtés des stands d’institutions gouvernementales, de l’Université Hassan II, de pays hôtes et des start-up telles que Jobi.ma, Yogosha, Kaliapp, Smart Media encadrés par Maroc Numeric Cluster.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc