×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    TangerMed: Le trafic passagers s’améliore

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4860 Le 21/09/2016 | Partager

    Le terminal passagers du port TangerMed carbure. Les quais dédiés au transport de passagers ont réussi à augmenter leur activité au niveau du détroit, le port a accueilli de la sorte près du tiers des MRE cet été. TangerMed a vu sa part de marché progresser pour atteindre les 47% lors de cette campagne, (soit une hausse de 4% par rapport à 2015) en matière de transport de passagers et de 56% pour le trafic véhicules (avec une croissance de 3%).
    A la fin de la campagne Marhaba qui s’est déroulée du 5 juin au 15 septembre, le port a enregistré le passage de plus de 1,6 million de passagers, soit une hausse de 9% par rapport à l’année précédente. Dans le sens Europe-Maroc, ce sont plus de 866.000 passagers, des MRE qui ont fait le voyage via cette infrastructure portuaire, selon des chiffres issus de l’Autorité portuaire TangerMed. Ce chiffre est en nette hausse car il représente une augmentation de 14% par rapport à la même période de l’an dernier. Au niveau des véhicules, la croissance est du même ordre de grandeur avec plus de 235.900 véhicules. Dans le sens inverse, le volume des passagers s’est élevé à près de 737.650, soit une hausse de 3% par rapport à la même période de l’année dernière.
    Le port a connu des pics d’affluence le 31 juillet dans le sens «arrivée» avec près de 32.500 passagers et 7720 véhicules, indique l’autorité portuaire. Dans le sens du retour, le maximum a été atteint le 25 août avec un volume équivalent. Le temps de transit moyen a atteint les deux heures, en nette amélioration.
    Parmi les raisons invoquées, figure en premier lieu l’organisation sans faille de l’opération. A cette dernière participent divers corps de l’Etat comme les services de police, de Douane, la Gendarmerie Royale et la fondation Mohammed V pour la solidarité, en plus de l’autorité portuaire de TangerMed. La coordination entre ces différents corps est l’un des secrets de la réussite de cette opération et de la réduction des incidents de retards.
    Mais cette performance ne serait pas possible sans l’augmentation de la capacité de transport de la flotte. Cette dernière s’est bonifiée avec plusieurs nouveaux ferrys dont deux issus de la nouvelle compagnie AML, fruit de la coopération entre le groupe marocain BMCE et l’opérateur grec Attica.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc