×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Quand Shéhérazade danse sur du classique…

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4854 Le 09/09/2016 | Partager
    Une première pour un ballet oriental chorégraphié sur l’œuvre de Rimsky-Korsakov
    Les 21 et 22 septembre à Casablanca et le 23 septembre à Rabat
    sheherazade_054.jpg

    Le spectacle de danse inédit mêlant classique et oriental, «Le voyage de Shéhérazade» sera accompagné de l’Orchestre philharmonique du Maroc qui sera dirigé par Pierre-Michel Durand, chef d’orchestre français de renom (Ph. Ballet Oriental Evolution)

    Suite au succès de ses deux premiers spectacles, le ballet «Oriental Evolution» revient cette fois-ci en offrant un show comme on n’en a jamais vu auparavant. En effet, pour la première fois, la chorégraphe Dalal Mezzour Bennani-Smirès présente un ballet classique et oriental sur l’œuvre de Rimsky-Korsakov.  Et pour encore mieux apprécier le ballet, «Le voyage Shéhérazade» sera interprété par les 80 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Maroc auxquels s’ajouteront une dizaine d’instruments orientaux comme la darbouka, le qanun… Au total, ce ne sont pas moins de 120 artistes de 12 nationalités différentes, dont des Marocains, qui se produiront pour le plus grand plaisir du public. Pour perfectionner ce spectacle inédit, la chorégraphe a fait appel à Jillina Carlano, directrice artistique des «Belly Dance Superstars» ou encore des «Desert Roses» aux Etats-Unis, conférant ainsi au spectacle une dimension exclusive et universelle. «Le voyage de Shéhérazade est une conjugaison entre danse classique et danse orientale, deux disciplines à part entière qui fusionnent bien. Nous sommes fiers de faire découvrir un projet comme celui-ci qui n’a jamais été présenté auparavant», souligne Dalal Mezzour Bennani-Smirès, également productrice de l’évènement.
    C’est en 1888 à Saint-Pétersbourg que Rimsky-Korsakov a composé  le poème symphonique «Shéhérazade» en s’inspirant des Mille et une nuits. Cette œuvre est à mi-chemin entre la «Symphonie fantastique» d'Hector Berlioz (1830) et le poème symphonique «Les Préludes» composé par Franz Liszt en 1854. Cette pièce comporte deux thèmes principaux: celui de Shéhérazade (violon et harpe) et celui du sultan (cuivres).
    Par ailleurs, cet évènement se veut aussi solidaire. Les bénéfices seront versés à la Fondation Sanady. Celle-ci a pour mission de prévenir l’abandon scolaire en donnant des cours de soutien à des enfants issus de milieux sociaux défavorisés dans le milieu rural et périurbain. Ces cours sont financés par des bailleurs de fonds nationaux et internationaux mais aussi par des entreprises au profit des enfants de leurs ouvriers ou de bénéficiaires de leur choix. Le spectacle à ne pas rater aura lieu les 21 et 22 septembre à l’Hippodrome d’Anfa à Casablanca, ainsi que le 23 septembre au Théâtre Mohammed V à Rabat.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc