×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Economie

Carburant: Le prix fortement taxé

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:4853 Le 08/09/2016 | Partager
TVA à 10% et 2,4 dirhams de TIC sur le litre de gasoil
Le Maroc jugé moins cher que certains pays du pourtour méditerranéen
carburant_prix_053.jpg

Au cours des trois derniers mois, le cours du pétrole est remonté à 49 dollars la tonne. Il reste certes sous la barre des 50 dollars mais souvent la baisse du cours est contrebalancée par l'effet dollar

Le carburant est-il trop cher au Maroc? Pour les pétroliers, le Maroc n'a pas à se comparer avec les pays producteurs puisqu'il importe la totalité de ses besoins. «Aucune comparaison n'est possible avec les pays pétroliers car ils appliquent des prix préférentiels», relève Adil Ziady, président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). Il ajoute que «le litre du carburant au Maroc est moins cher que dans de nombreux pays du pourtour méditerranéen». Le diesel tourne autour de 8,70 dirhams le litre contre 12,76 dirhams en France, 11,22 en Espagne et 13,09 dirhams au Portugal. Le gasoil étant le produit le plus consommé au Maroc, près de 5 millions de tonnes contre 600.000 tonnes pour l'essence.
Le prix dans les stations-service reste étroitement lié au cours du baril à l'international. «Les hausses comme les baisses sont répercutées sur ce marché où les prix ne sont plus encadrés», rappelle un opérateur. Mais l'effet baisse du cours à l'international est souvent contrebalancé par la hausse du dollar sans oublier la forte taxation, en l'occurrence la TIC et la TVA, à laquelle sont soumis les produits pétroliers. A elles seules les recettes de la TIC ont atteint 15,3 milliards de dirhams en 2015 contre 13,92 milliards une année auparavant.   La TIC sur le gasoil est à 2,4 dirhams le litre alors que la TVA est à 10%.
Depuis décembre 2015, la structure des prix réglementaires qui fixait les marges de distribution, le coût du transport ainsi que la rémunération du stockage a disparu. Chaque société pétrolière établit ses tarifs en  fonction de ses coûts, des frais engagés faisant ainsi jouer, en principe, la concurrence. Les tarifs  d'une même compagnie diffèrent aussi d'un point de vente à l'autre. Globalement, en dix mois de libéralisation, l'écart ne dépasse pas quelques centimes que ce soit au niveau des stations-service du même réseau ou encore entre les différentes sociétés pétrolières. Cette libéralisation devra s'accompagner d'une augmentation des capacités de stockage. Le secteur s'y est engagé et près de 600.000 tonnes sont en cours et pourraient être  réceptionnés au cours des 24 à 36 mois. L'objectif étant de porter les capacités du pays à 1,6 million de tonnes tous produits confondus à même de s'aligner sur la norme de 45 jours de stockage.   
Des changements dans le réseau de distribution sont en cours avec l'ouverture de nouveaux points de vente sur les autoroutes et la fermeture de certaines stations dans les grandes villes. En tout cas, il faudra s'attendre à la disparition des stations-service qui ne font pas beaucoup de volume. La taille critique est de 200 mètres cubes par mois. Un niveau que certaines n'arrivent pas à assurer puisque leurs ventes ne dépassent pas 20 à 30 mètres cubes mensuels.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc