×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Législatives 2016

RNI: Mezouar présente ses «lions»

Par Amine ATER | Edition N°:4850 Le 05/09/2016 | Partager
Le parti se dit confiant en ses chances de remporter les élections
La liste locale bouclée à 90% et la liste nationale en cours de finalisation
rni_mezouar_050.jpg

«Les coups ne me font pas peur, mais me rendent plus fort. Il ne faut pas que cette campagne atteigne le moral des militantes et militants», martèle Salaheddine Mezouar, président du RNI lors d’un rassemblement tenu samedi dernier à Rabat  (Ph. Bziouat)

Le RNI mobilise ses troupes à la veille de la campagne. «Membres de la liste électorale de la colombe, vous êtes des lions!» Par cette déclaration, Salaheddine  Mezouar, le président du Rassemblement national des indépendants, visait à motiver ses troupes et les préparer à une campagne électorale qui s’annonce rude. «Vous allez être la cible d’attaques. Mon seul conseil est de ne pas y répondre et de vous concentrer sur vos objectifs et sur vos électeurs», insiste  Mezouar. Pour le patron des Rnistes, le défi des législatives est de démontrer aux électeurs «notre capacité à diriger le gouvernement». Les ambitions du parti de la colombe sont confortées au sein de la formation par son bilan au sein de la majorité. En effet, Anis Birou, membre du bureau politique et ministre chargé des MRE, a tenu à rappeler aux militants «les réalisations» des ministres RNI, notamment la décompensation des matières premières, la contribution libératoire, le plan d’accélération industrielle (PAI), amélioration de la balance commerciale, statut de l’auto-entrepreneur... «Dès notre arrivée au gouvernement, les choses ont changé.  Nous avons mis fin aux débats stériles et avons apporté une valeur ajoutée et une stabilité à l’action gouvernementale. Nous avons également contribué à rétablir l’immunité institutionnelle  du pays», soutient le président du RNI. Pour rallier les électeurs, la formation politique compte se positionner sur des thématiques comme la réorganisation du système scolaire, l’accès aux soins, le désenclavement des zones rurales, la contribution à réduire les inégalités ou encore promouvoir la culture. Ce rassemblement du parti a également été l’occasion pour les ténors du RNI de critiquer l’hypothèse  d’une bipolarisation de la scène politique (via le tandem PAM-PJD). «Est-ce que le Maroc est compatible avec la bipolarisation? Notre pays a ses spécificités et essayer de réduire le paysage politique à deux formations est une insulte pour le reste des partis», estime Mezouar.
Pour les listes électorales, bien que le président ait remis les fameuses «tazkiyates» à des candidats de la liste locale, celle-ci reste incomplète. Sur les 92 circonscriptions, 89 ont été attribuées et 3 sont encore en discussions au sein du bureau politique. Au niveau de la liste nationale (femmes et jeunes), le parti n’a pas encore choisi les candidats. «Le siège a bien reçu les demandes des militantes et militants et nous nous sommes donnés un délai d’une semaine pour désigner les candidats aux listes nationales», précise Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du RNI et président du Parlement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc