×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Croisières: Le port de Tanger confirme

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4850 Le 05/09/2016 | Partager
Des taux de croissance de 20% en nombre de croisiéristes
300.000 sont prévus à l’horizon 2020
tanger_croisiere_050.jpg

Les paquebots de croisière se font de plus en plus nombreux au sein du port de Tanger-ville qui devra à terme offrir trois postes d’accostage (Ph. Adam)

Les croisières ont le vent en poupe à Tanger. Autrefois tête de pont des paquebots faisant escale au Détroit, la ville entend bien récupérer sa position d’antan. Selon des chiffres de la Délégation du tourisme de Tanger, près de 70.000 croisiéristes ont transité par les quais du port Tanger-Ville lors des sept premiers mois de l’année. Au total, ce sont 18 paquebots de différentes tailles dont des géants comme le Norwegian Epic qui ont accosté dans les différents quais prévus à cet effet. Ce dernier est un véritable géant des mers de 330 mètres de long avec une capacité pour embarquer 4.200 passagers. Pas moins de six voyages ont été effectués par ce mastodonte à Tanger dans le cadre des croisières organisées par la compagnie Norwegian Cruise Line, l’un des grands noms du secteur. Autre référence ayant opté pour Tanger, l’Italien Costa Croisières. Plusieurs de ses paquebots font des escales périodiques dans la capitale du Détroit. L’un des plus assidus est le Costa Magica qui a fait une dizaine d’escales. Costa a en effet été l’un des premiers à avoir opté pour les nouveaux quais à croisière du port de Tanger-ville après leur remise à neuf démarrée en 2013. Il a été suivi par d’autres comme la Holland America Line. Cette dernière a opté pour Tanger en changeant l’itinéraire de certaines de ses croisières dont celle du MS Rotterdam.
Mais l’objectif du port de Tanger est de redevenir, à terme, tête de pont pour croisières, à l’instar des ports espagnols de Malaga et de Barcelone, une longue marche qui devra d’abord passer par l’augmentation du volume.
En 2015, le port de la ville a accueilli près de 121.000 croisiéristes, soit une croissance de 21% par rapport à 2014. Il est prévu de dépasser la barre des 150.000 pour l’année en cours, selon les responsables du port Tanger-Ville.
A terme, ce sont 300.000 croisiéristes qui sont visés pour 2020, un chiffre qui ne semble pas hors de portée, vu le dynamisme de la filière des croisières, surtout en Méditerranée. En effet, alors que le marché aux Caraïbes est en quasi-stagnation, en Méditerranée occidentale il affiche un insolent taux de 16% par an. Et c’est de cette euphorie que Tanger veut profiter.
A noter que dès la fin de 2016, le port offrira deux quais supplémentaires pour son activité de croisière. Ce qui lui permettra, selon les attentes des responsables de la Société d’aménagement du périmètre portuaire de Tanger-Ville (SAPT), en charge du projet, de doper encore plus la croissance du trafic.
De notre correspondant,
Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc