×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Législatives 2016

Le PJD reclasse ses têtes de liste dans l'Oriental

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4846 Le 30/08/2016 | Partager
Du changement à Oujda
Appui au candidat de Taourirt en dépit de sa suspension
oriental_oujda_046.jpg

De gauche à droite et du haut vers le bas, Qouri à Berkane, El Hamel à Oujda, Lahrache à Driouch et Mahjoubi à Taourirt sont retenus comme têtes de liste pour la 1re fois (Ph A.K)

L’information relayée par L’Economiste (dans son édition du week-end n°4844) sur la non- proposition d’Abdellah El Hamel en tant que tête de liste du PJD à Oujda, a été prise en considération par le Secrétariat général du parti lors de sa réunion du vendredi dernier. Cette instance décisionnelle a modifié le classement proposé en plaçant Abdellah El Hamel en tête de liste et en reclassant Othmani comme second et Zougagh comme troisième. Une modification attendue par plusieurs observateurs dans l’Oriental car El Hamel bénéficie d’une notoriété auprès des instances dirigeantes du parti et des autorités locales. Cet ancien membre du Mouvement unicité et réforme «d’Attawhid wa Al Islah» a ponctué ses études à l’Université Paris-Sud par deux doctorats en génétique microbienne et en génétique moléculaire. Il est réputé pour sa modération et sa qualité de bon négociateur. Il assure aussi le secrétariat local du parti de la lampe et préside la commission sociale, culturelle et environnementale au Conseil régional de l’Oriental. Dans une déclaration à L’Economiste, il a expliqué que son souci majeur est de permettre à son parti de remporter au moins 8 sièges sur les 23 réservés à l’Oriental.
La réunion du Secrétariat général pour finaliser la liste des candidats aux échéances du 7 octobre a aussi corroboré la candidature de Hmida Mahjoubi (accusé de fraude du PV d’une réunion extraordinaire tenue le 21 juillet par des membres du Conseil provincial de Taourirt). Pour le moment il est suspendu, comme président du conseil provincial sur décision du gouverneur de la province, en attendant que la justice tranche sur l’accusation de fraude. Et si le nom d’une association a été remplacé par celui d’une commune dans l’octroi de camions citernes, comme le soulignent ses détracteurs. Pour rappel, Mahjoubi était derrière la suspension de l’ancien gouverneur de Taourirt et plusieurs responsables sécuritaires qui avaient mobilisé tous les services de l’ordre pour l’escorter de Taourirt à Oujda lors des tractations pour la constitution du bureau du conseil municipal de Taourirt.
En plus de ces deux candidatures qui posaient problème, le PJD a placé 3 enseignants comme tête de liste dans les huit provinces de l’Oriental, Mustapha Qouri à Berkane, Farouq Tahiri à Nador et Belkacem Yousfi à Guercif, ainsi qu’un ingénieur en agroalimentaire à Driouch (Mohamed Lahrach), un agronome de l’ONSSA à Jerrada (Abdelaziz Ben Aicha) et un industriel à Figuig (Mustapha Zaiti). Sur ces huit candidats, sept sont tête de liste pour la première fois, alors que cinq d’entre eux ne sont pas des adhérents d’Attawhid wa Al Islah.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc