×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Législatives 2016

Marrakech: Le PJD investit un salafiste à Guéliz

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4846 Le 30/08/2016 | Partager
Le RNI mise sur les anciens militants
Le PAM reste discret sur ses candidats
9 sièges en compétition dans la ville
marrakech_pjd_046.jpg

Rien n’est encore joué à Marrakech pour les prochaines législatives. Même si le rendez-vous électoral se rapproche, certaines  sections locales des partis politiques n’ont pas encore tranché pour le choix de leurs candidats. A l’exception du PJD qui reconduit pour la bataille législative Mohamed Larbi Belcaid -actuel maire- à la tête de  l’arrondissement de la Ménara et Younes Benslimane -vice maire- pour celui de  la Médina. Le parti de la lampe a surtout créé la surprise dans la ville ocre et dans l’ensemble du Maroc en remplaçant l’ancien député du Guéliz Ahmed El Motassadek par l’imam Hammad Kabbaj, numéro 2 de l’Association prédication pour le Coran et la Sunna du  Cheikh Mohamed Maghraoui. Reste à savoir si ce choix est idéologique ou tout simplement tactique car Kabbaj jouit d’une grande popularité dans les milieux salafistes et islamistes de la ville ocre, notamment pour son action associative. L’autre parti qui semble avoir tranché à moins d’une surprise de la dernière minute est  le RNI (Rassemblement national des indépendants). Le parti de la colombe devrait mandater Abdelaziz Banine pour l’arrondissement de la Ménara. Ce marrakchi de souche, élu communal et régional qui lorgnait le fauteuil de maire de Marrakech  lors des communales est une valeur sûre pour le RNI. Le parti mise aussi sur Moulay Ismael El Mghari pour l’arrondissement de la Medina/Sidi Youssef ben Ali et Ismael El Barhoumi pour la circonscription du Guéliz. Le RNI a perdu en revanche son militant Ali Rahimi qui a rejoint l’Union constitutionnelle et se charge désormais de la coordination régionale du parti du cheval. Rahimi serait probablement candidat pour le prochain round législatif. Au parti de la rose, les listes sont encore à finaliser, mais on évoque déjà trois candidats: le bâtonnier maître Htitch, Hafid El Germai et Mustapha Guilmane (journaliste et animateur radio). Quelques  noms filtrent pour le PAM comme celui de Jamila Affif qui serait tête de liste pour la circonscription du Guéliz. Les ténors marrakchis du parti du tracteur  comme Adnane Benabdelah restent quant à eux très discrets.  Rappelons que 9 sièges sont à prendre à Marrakech et son agglomération: 3 sièges dans la Ménara, 3 sièges pour le Guéliz et 3 autres pour la Médina/Sidi-Youssef. Les trois circonscriptions totalisent plus de 600.000 électeurs. Les circonscriptions comprennent des communes rurales comme Agafay, Sid Zouin, Saâda, Souihla, l’Oudaya pour la Ménara ou encore Ouled Dlim, Kettara, Harbil, El-Ouidane et Nakhil  pour le Guéliz. Et en milieu rural, on fait référence à des personnes plutôt qu’à des partis ou des têtes de listes...

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc