×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Politique

    Benkirane conduit ses troupes pour les législatives

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4845 Le 29/08/2016 | Partager
    Les ministres PJD en première ligne dans leurs fiefs habituels
    Seulement 2 femmes têtes de listes dans les circonscriptions locales
    pjd_election_045.jpg

    Le PJD vient de finaliser la procédure d’accréditation de ses candidats au niveau des circonscriptions locales. La liste des candidats, préparée par les commissions territoriales puis examinée au niveau central par un comité dédié, est validée par le secrétariat général. C’est Abdelilah Benkirane qui a le dernier mot dans ce processus. Le patron du PJD et chef du gouvernement a décidé de conduire la liste du PJD à Salé ville. A l’image de plusieurs autres ministres PJD, Benkirane a choisi de se lancer dans son fief traditionnel. Idem pour Aziz Rebbah et Idriss Azami, qui ont été désignés têtes de listes du parti, respectivement à Kénitra et Fès Sud. Idem pour Abdallah Bouanou, chef du groupe parlementaire PJD, qui va se présenter à Meknès. Lahcen Daoudi, quant à lui, va conduire la liste du parti à Beni Mellal, alors que Najib Boulif celle de Tanger Asilah. D’autres ministres PJD sont également dans la course. Abdelkader Amara va se présenter à Salé Al Jadida, au moment où Mustapha El Khalfi a opté pour la circonscription de Sidi Bennour, à quelques kilomètres d’El Jadida. Abdelaziz El Omari, ministre des Relations avec le Parlement, est tête de liste à Aïn Sebaâ à Casablanca. Mohamed Saddiki, le maire de Rabat, qui était au cœur d’une polémique, suite à son accusation d’avoir bénéficié d’un départ à la retraite de Redal, dans «des conditions contestées», se présentera à Rabat océan. La liste des candidats du PJD au niveau des circonscriptions locales ne compte aucune des ministres femmes. Ni Bassima El Hakkaoui, ni Jamila Mossali, ne prendront part à la bataille électorale au niveau local. Les candidatures du PJD ne comptent que deux femmes, placées têtes de liste. Il s’agit de la députée Amina Maâelainine et de Souad Boulaich El Hajraoui, qui vont se présenter respectivement à Hay Hassani à Casablanca, et à Fahs Anjra dans la région de Tanger. Le PJD a aussi recruté certaines figures hors du parti, comme le salafiste Hammad Kabbaj, qui a été désigné tête de liste à Marrakech Guéliz.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc