×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Agadir: L'hôtel Paradis Plage décroche la clef verte

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:4837 Le 17/08/2016 | Partager
    Ce label est la consécration d’un travail collectif dans la démarche environnementale
    Eau, énergie, environnement, tout a été pensé en amont pour une gestion économique
    agadir_4837.jpg
     L’arrosage de 1,5 ha de jardins est assuré grâce à une eau 100% recyclée dans la station d’épuration de l’hôtel (Ph. Paradis Plage)

    Dans un environnement très sensible à la fréquentation humaine, l’hôtel Paradis Plage s’est distingué depuis 4 ans par une démarche écologique pérenne qui lui a valu récemment le label clef verte. L’éco label est accordé par la Fondation internationale de l’éducation à l’Environnement (FEE) représentée au Maroc par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et soutenue par le programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). 
    Il représente l’engagement d’un établissement à respecter certaines règles de bonne gestion des ressources énergétiques et de l’environnement. Pour le management de Paradis Plage, la politique environnementale a accompagné le projet à sa conception depuis 4 ans. «Le concept Paradis plage est novateur dans le sens où on a intégré les principes d’économie d’énergie et d’eau pendant la construction de l’établissement. En prenant connaissance du Label Clef Verte, 80% du cahier des charges était déjà rempli», explique Jaâfar El Mekkaoui, directeur général de l’hôtel Paradis Plage. En effet, le concept Paradis Plage est particulier. Il s’agit d’un établissement hôtelier pour le bien-être et le spa. Il était important pour le management de l’hôtel d’être en accord avec les principes de l’hôtel. Dans la petite commune de Imi Ouaddar, un village côtier où un développement immobilier important s’est fait en seulement quelques années, la question écologique est primordiale. La commune ne dispose pas de station de traitement des eaux usées ni de décharge pour les déchets proprement dite. Avec une plage particulièrement appréciée par les estivants, tout au long de l’année, l’hôtel a pris la décision dès le départ de s’inscrire dans une démarche environnementale responsable. Ainsi 100% de l’eau utilisée par l’établissement est recyclée. L’établissement s’est doté d’une station d’épuration d’eau qui lui a valu un investissement de 3 millions de dirhams. L’eau récupérée est ensuite utilisée dans l’arrosage de 1 hectare et demi de jardin. Pour réaliser des économies en eau, tous les robinets des salles de bains et WC communs disposent d’un système de contrôle de débit d’eau. Les volumes d’eau consommée dans les douches sont également mesurés. Pour ce faire, les urinoirs et les robinets par exemple disposent de détecteur de passage et bouton-poussoir pour ne pas utiliser plus d’eau que nécessaire. L’électricité est aussi un élément capital pour réaliser une consommation d’énergie raisonnable. En plus des chauffe-eau solaires, la climatisation des 140 chambres de l’hôtel est individuelle. Ce qui permet d’éviter les dépenses inutiles. En outre, tout l’éclairage extérieur de l’hôtel dispose d’ampoules LED, et les couloirs d’un système de détection de mouvement. 
    L’hôtel, grâce à un système de contrôle de consommation dont il dispose depuis trois ans, a la possibilité d’établir mois par mois un bilan comparatif de la consommation d’énergie. L’audit énergétique nécessaire pour l’obtention du label dont a fait l’objet l’hôtel Paradis plage a d’ailleurs été facilité avec ce système. Pour ce qui est des déchets solides, l’hôtel opère selon les principes de tri et collabore avec des entreprises spécialisées dans le recyclage de plastique. «L’obtention du label Clef Verte est l’accomplissement d’un travail engagé depuis le démarrage d’activité de Paradis Plage. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons réalisé à ce jour et particulièrement d’être en accord avec notre activité», ajoute Jaâfar El Mekkaoui. L’un des plus importants critères pour obtenir le label Clef Verte est l’engagement volontaire dans la démarche écologique. L’hôtel le fait depuis le démarrage de son activité. Il ajoute ainsi le label Clef Verte à son blason où figurent déjà le certificat d’excellence et le choix des voyageurs TripAdvisor et la mention National label Traveller Collection.

    Engagement envers l’environnement

    A Paradis Plage, on prend au sérieux la question de l’environnement. Plusieurs actions sont entreprises dans ce sens. A commencer par le personnel de l’établissement sensibilisé continuellement sur la question et participant aux actions de nettoyage de la plage faisant face à l’hôtel. Paradis Plage s’est également engagé auprès de la jeune génération et soutient Surfrider label Maroc dans ses actions relatives à la protection du littoral. Chaque mois un atelier de sensibilisation est organisé au profit des écoliers de la région, afin qu'eux aussi puissent protéger leur patrimoine côtier.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc