×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves

    Par L'Economiste | Edition N°:4837 Le 17/08/2016 | Partager

    ■ Alger: Les temps financiers deviennent durs
    L’Algérie accueillera fin août une mission de la Banque mondiale, pour étudier la possibilité de réformer drastiquement la politique économique du pays. Cette mission fait suite à celle du FMI, qui s’était inquiétée de la croissance du déficit budgétaire. Pour la 2e année consécutive, Alger enregistre un déficit commercial. Il se monte à un peu plus de 11 milliards de dollars pour les 6 premiers mois de 2016. Il menace de s’aggraver puisque les prix des hydrocarbures viennent de tomber encore suite à la politique de parts de marché que mène Riyad. L’agence officielle d’informations, l’APS, explique que les exportations ont culminé à 12,6 milliards de dollars, ce qui porte le taux de couverture commercial à 53%. Par comparaison, ce taux au Maroc est de 60% seulement, mais s’y ajoutent les recettes du tourisme et des MRE, ce qui donne une balance courante presque à l’équilibre. Alger n’a pas d’autres entrées que les hydrocarbures, victime de ce que les économistes appellent le «syndrome hollandais» (les pays trop bien pourvus en matières premières ne savent pas se développer).

    ■ Le Nigeria sombre dans la crise
    Chute du prix du baril, inflation, insécurité au Sud, crise humanitaire au Nord, pénurie d'électricité … en quinze mois, l'économie du Nigeria s'est effondrée au point de perdre sa première place en Afrique, ainsi que celle de premier exportateur de pétrole. Le géant d'Afrique de l'Ouest, qui tire 70% de ses revenus de sa production de pétrole, a laissé la place de première économie africaine à l'Afrique du Sud, selon les derniers calculs des PIB en dollar par le FMI. Selon les chiffres de l'OPEP, le Nigeria produit 1,5 million de barils par jour (contre 1,78 million pour l'Angola), et accuse une chute de 21,5% par rapport au mois de janvier (soit un manque à gagner de 41.300 barils par jour), notamment à cause des insurrections des groupes rebelles dans la région pétrolifère du Delta. Selon Oxfam, le Nigeria perd l'équivalent de 12% de son PIB dans des circuits illicites. Un record pour le continent.

    ■ Chine: Le FMI inquiet de l'envolée de la dette
    La Chine doit réagir à l'envolée des dettes de ses entreprises et cesser de se reposer sur le crédit pour doper l'activité, a averti le Fonds monétaire international. Ses experts s'inquiètent en particulier de la montée des dettes des entreprises. Celles-ci (en excluant le secteur financier) s'établissaient en 2015 à environ 120% du PIB chinois, mais elles pourraient bondir à près de 140% d'ici à 2019, selon des projections présentées par le Fonds. Les fragilités financières du pays sont aussi pointées du doigt à un moment où Pékin s'efforce de rééquilibrer son modèle économique vers la consommation et les services, au détriment des industries lourdes et des exportations à faible valeur ajoutée.

    ■ La demande de devises étrangères en Chine s’envole
    Après avoir ralenti au cours du deuxième trimestre, la demande de devises étrangères en Chine s'est de nouveau envolée en juillet. Ce qui suggère une accélération des fuites de capitaux hors du pays sur fond d'inquiétudes liées au Brexit. Les banques chinoises ont vendu en juillet l'équivalent de 143 milliards de dollars de devises étrangères, ce qui dépasse de 31,7 milliards de dollars les volumes que les banques ont elles-mêmes achetés, a indiqué l'Administration d'Etat régulant le marché des changes. Ce déficit net représente un bond de 150% par rapport au mois dernier.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc