×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Marjane Belvédère ouvre bientôt ses portes

    Par Amin RBOUB | Edition N°:4837 Le 17/08/2016 | Partager
    C’est l’un des plus grands hypermarchés du Maroc
    Galeries commerciales, plateaux bureaux, hôtel… à proximité de Casa Voyageurs
    marjane_beledere_037.jpg

    Arcades, portails, luminosité… Une architecture à la fois traditionnelle et contemporaine qui annonce un nouveau concept de grande distribution alliant galeries commerciales, mall et hypermarché (Ph. F. Al Nasser)

    Le groupe Marjane s’apprête à lancer un nouvel hypermarché à Casablanca. Dans quelques semaines, la filiale de grande distribution de la SNI compte ouvrir l’un de ses plus grands magasins GMS sur Boulevard Ibn Tachfine, au quartier Belvédère, non loin de la gare Casa Voyageurs. Il s’agit là du 7e hypermarché de la même enseigne à Casablanca, après ceux de Californie (en projet d’extension actuellement), Aïn Sebaa, Derb Sultan, El Oulfa, Morocco Mall, Sidi Othmane… En phase de finition, le flambant neuf hypermarché de Belvédère  s’étend sur une importante réserve foncière à Aïn Borja (plus de 1 ha relevant de la préfecture et des arrondissements Hay Mohammedi - Aïn Sebaa- Commune Roches noires), qui faisait office de caserne militaire (1er bataillon médical des Forces armées royales). Rien ne filtre encore sur le montant de cet investissement. Le magasin Marjane Belvédère abritera également des galeries commerciales, un mall baptisé Tachfine Center (du nom du boulevard éponyme) ainsi que des plateaux de bureaux. L’on parle même d’un projet d’hôtel Ibis dans le même quartier, en plus d’un complexe résidentiel Al Majd du groupe Onapar (R+5 et R+7 avec toutes les commodités à proximité) qui s’étend sur plus de 8 hectares. Une série de projets censés redynamiser cette partie, située au cœur de la métropole économique. A coup sûr, ces investissements devront revaloriser l’ensemble de ce quartier censé accueillir la gare centrale de la LGV (Ligne à grande vitesse). Une chose est sûre, l’immobilier résidentiel enregistre déjà des réajustements à la hausse du prix du mètre carré. Le prix y  est passé de 6.000 DH il y a 10 ans à 15.000 voire 17.000 DH/m2 dans certaines zones très convoitées.
    De par son architecture, le bâtiment flambant neuf de Marjane innove avec un nouveau cachet alliant frontons et arcades. Le magasin et galeries commerciales sont sis en bas de plateaux bureaux modernes et lumineux dotés de gros volumes. L’architecte en chef n’est autre que Aziz Lazrak, qui a à son actif plusieurs bâtiments de référence dans le Grand Casablanca. Le cabinet d’architectes Archi Design intervient également dans la conception. Quant au conseil et à la maîtrise d’ouvrage, ils sont assurés par l’entreprise Sonae Sierra, filiale du groupe portugais éponyme, spécialisé dans la gestion des centres commerciaux. La partie coordination du chantier revient à SNC Lavalin, filiale du groupe canadien SNC Lavalin INC (l’un des plus importants groupes d'ingénierie et de construction au monde. C’est aussi un acteur majeur en matière de propriété d’infrastructures et de services d’exploitation et d’entretien).
    Dans une interview accordée à L’Economiste, l’ex- PDG de Marjane Holding, Mohamed Lamrani, avait annoncé que 12 à 15 milliards seront investis à l’horizon 2020. «Nos implantations ne touchent que 60% de la population urbaine. L’objectif est d’atteindre toutes les villes de plus de 50.000 habitants», avait précisé l’ancien PDG. L’ancien management de Marjane était convaincu que les petites villes sont de véritables relais de croissance.
    S’agissant des grandes villes, le groupe compte également renforcer sa présence, notamment à Rabat et Casablanca où il espère lancer encore de nouveaux magasins. Dans un second temps, l’enseigne devra faire valoir ses acquis à l’échelle continentale.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc