×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Brèves

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4835 Le 15/08/2016 | Partager

    ■ «Amazones contemporaines», une expo hommage à la femme africaine

    amazone_035.jpg

    Dans le cadre du festival du rire «Marocains rigolos et résonnants à l’étranger», le Sofitel Tour Blanche abrite une exposition photographique de l’artiste d’origine guinéenne Diyenabou Barry . A travers «Amazones contemporaines», l’artiste rend hommage aux femmes africaines, à leur beauté, leur fierté et leur force. Pour elle, la femme africaine est un facteur déterminant pour l’émergence de l’Afrique. Dans cette série criante de vérités, elle donne une touche contemporaine à la princesse légendaire du Yennenga du Burkina Faso, quand du Togo, elle s’interroge sur des Mama Benz, femmes qui se sont enrichies grâce au commerce du tissu. Quant à l’œuvre de l’ivoirienne avec son bustier d’or, elle fait le lien entre la splendeur du temps de la reine Pokou et le retour de la paix et la relance économique. Diyenabou Barry est née à Dakar, et a grandi entre Abidjan et la capitale sénégalaise. A travers son art, elle dénonce certaines atrocités que subissent les femmes, comme le viol, les mutilations sexuelles, les crimes de guerre… Cette exposition est à découvrir jusqu’au 4 septembre.

    ■ Appel à candidature pour la Cité internationale des Arts à Paris
    L’appel à candidature pour les bourses de séjour aux ateliers de la Cité internationale des Arts à Paris pour 2017 a été lancé. Le programme de résidence géré par le ministère de la Culture en coopération avec le service culturel de l’Ambassade de France à Rabat est destiné aux jeunes artistes marocains en début de carrière professionnelle pour une durée d’environ 4 mois. Plusieurs disciplines sont proposées: arts plastiques (peinture, sculpture, gravure), photographie, art vidéo, design, spectacle vivant (théâtre, danse, musique, cirque, arts de la rue). Dans le cadre de la coopération entre le Maroc et la France, le ministère de la Culture a acquis 4 ateliers à la Cité  internationale des Arts à Paris sous l’appellation «Fondation Hassan II pour les beaux-arts». Les intéressés devront déposer les dossiers de candidature au bureau d’ordre, au plus tard le 1er novembre, à la Direction des arts, division des arts plastiques. Le formulaire de participation et la fiche projet sont disponibles sur le site: www.minculture.gov.ma

    ■ Plusieurs artistes marocains nominés aux Afrimma
    C’est à Dallas au Texas que seront décernés les trophées des Afrika Magazine Muzik Awards (Afrimma). L’évènement qui se tiendra le 15 octobre en est à sa 3e édition et verra la participation d’une pléthore d’artistes du continent dont plusieurs artistes marocains nominés. Dans la catégorie «Best Male North Africa», Saad Lamjarred, Douzi et Chawki rivaliseront avec de grands noms de la musique arabe comme les égyptiens Amr Diab et Tamer Hosny ou encore Khaled et le tunisien Saber Rebai. Les Marocaines ne sont pas en reste dans la catégorie «Best female North Africa», car sur les 8 nominées 3 sont issues du Royaume. Concourent pour cet award, Samira Said, Ibtissam Tiskat et Jannat Mahid face à notamment la tunisienne Latifa ou encore l’égyptienne Amal Maher. Cet évènement d’envergure célébrant la musique africaine dans toute sa splendeur promet un moment de grand spectacle avec des showcases d’artistes en vogue qui font dès lors de la musique africaine un genre qui traverse les frontières. Rendez-vous sur le site www.afrimma.com pour voter pour votre artiste préféré.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc