×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

La contrebande explose… le contrôle aussi

Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4831 Le 09/08/2016 | Partager
1 milliard de dirhams de marchandises saisies
L’élargissement du périmètre de contrôle explique la hausse de 95%
contrebande_031.jpg

Malgré le renforcement du contrôle routier par les agents de la douane, les produits alimentaires périssables (Les chocolats, biscuits, miel, pâtes alimentaires et fromages…)  et les produits cosmétiques de contrebande inondent encore les marchés locaux (Ph. Jarfi)

La contrebande explose. En 2015 la valeur de diverses marchandises saisies a doublé pour atteindre 1 milliard de dirhams contre 522,6 millions de dirhams l’an dernier. C’est ce qui ressort du dernier rapport annuel de la douane. Cette hausse des saisies s’explique par l’élargissement du périmètre de contrôle des agents de l’administration des douanes au réseau autoroutes. «Notre présence sur les autoroutes oblige les contrebandiers à aller sur les routes nationales. Et c’est là que nous intervenons. L’essentiel des saisies s’effectue sur les routes nationales», indique Zouhair Chorfi, directeur général de l’Administration des Douanes et impôts indirects (Cf. L’Economiste  édition n°4777 du 20 mai). L’extension du contrôle s’est réalisée en deux étapes. La première étape a été réalisée durant le mois de mars de l’année précédente, visant la familiarisation des agents à ce nouveau service. La seconde phase qui a débuté vers mi-avril s’articule sur des contrôles au niveau des entrées et sorties de l’ensemble des axes routiers. Une décision qui a été amendée dans le cadre de la dernière loi de finances.

cigarette_031.jpg

Plus de 20 millions de cigarettes ont été saisies en 2015. Cette marchandise est généralement détruite par les services de la douane (Ph. Jarfi)

Aujourd’hui, les marchés marocains sont inondés des produits de la contrebande qui proviennent essentiellement  de Bab Sebta et Bab Melilla. La friperie, les épices, les produits alimentaires sont les produits phares de cette économie noire qui coûte plusieurs  milliards de dirhams.  Les saisies de cigarettes réalisées au cours de l’année 2015 ont dépassé  20 millions d’unités contre 25,4 millions d’unités en 2014, soit une baisse de 21%. Une enquête menée par l’administration des douanes a estimé que le taux de la prévalence de la contrebande des cigarettes sur le marché national est de 14,02%. Par ailleurs, la douane a procédé à la saisie de 59 tonnes de stupéfiants  contre 37,8 tonnes saisies en 2014.
Pour limiter la prolifération de la contrebande et de la fraude commerciale,  la douane a renforcé son dispositif de sanctions afin de dissuader les contrebandiers et les fraudeurs. Les amendes ont été ainsi doublées. Désormais, pour chaque opération commerciale illicite,  les amendes sont fixées à quatre fois le montant des droits et taxes.

La contrefaçon ne faiblit pas 

Le nombre de dossiers de demande de protection des marques pris en charge cette année a connu une augmentation importante à 514 dossiers. Ces derniers ont porté sur plusieurs secteurs d’activité qui concernent des marques nationales et internationales. Plus de 1,2 million articles contrefaits d’une valeur de 140 millions de DH ont été interceptés par les douaniers. La valeur des produits saisis est en hausse de 32,6%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc