×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Les coachs lorgnent la fonction publique

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:4823 Le 28/07/2016 | Partager
Un accord de principe pour coacher les hauts fonctionnaires fraîchement nommés
Une révision du cahier des charges des appels d’offres également en projet
Ainsi qu’un partenariat avec l’Anapec

Le coaching n’est, certes, pas encore un métier reconnu ni réglementé au Maroc, mais il évolue. Le secteur, envahi par une multitude de pseudo-coachs, se structure petit à petit. L’association Maroc Coaching, qui a récemment décroché le statut ICF Chapter, pour devenir représentant local de la Fédération internationale du coaching (ICF), vient de lancer une nouvelle offensive. Profitant de la visite des représentants monde de l’ICF au Maroc, dont la présidente, Magdalena N. Mook, l’association a entamé des négociations avec deux ministères lundi dernier.

ICF Maroc a d’abord proposé ses services au département de la Fonction publique. L’association souhaite assurer le coaching des hauts fonctionnaires fraîchement nommés, afin de les aider à assurer au mieux leurs nouvelles fonctions. Une proposition que le ministère a favorablement accueillie. «Nous avons pensé à des journées de coaching des recrues de l’administration. Le ministère attend de nous d’autres suggestions», confie Tijania Birouk, présidente. 
Coaching, formation, conseil,… l’administration confond en général ces trois services. «Pour asseoir nos relations sur des bases plus précises, nous avons convenu de rédiger un nouveau cahier des charges pour les appels d’offres. Le fait que la méthodologie de coaching, par exemple, ne soit pas bien décrite, crée beaucoup de confusions», relève Mustapha Faik, vice-président. L’association devra donc concevoir un nouveau modèle de cahier des charges à soumettre à la Fonction publique. 
Avec le ministère de l’Emploi, il a surtout été question de discuter de la reconnaissance de la profession qui doit être dotée de standards clairs. 
Mais ce processus risque de prendre beaucoup de temps.
ICF Maroc a, en outre, décroché la promesse d’un partenariat avec l’Anapec, pour accompagner les chercheurs d’emploi sur le marché du travail. 
Développement personnel, leadership, confiance en soi, coaching scolaire, … de nombreuses niches se développent au Maroc. Les écoles commencent aussi à lancer des formations dans le domaine. Mais le secteur peine à se débarrasser des intrus. 

Structurer le marché

Entreprises et administrations ne sont pas toujours très regardantes sur les qualifications des coachs, ce qui fait l’affaire des imposteurs.
L’installation d’associations internationales, comme l’ICF, ou encore l’ICC (International Coaching Community), qui fédèrent des coachs autour de règles très strictes, pourrait changer la donne.
Pour intégrer l’ICF (près de 30.000 membres, 135 pays), par exemple, il faut justifier d’une formation spécifique en coaching, au minimum de 60 heures. Le candidat doit, également, adhérer au code d’éthique de l’association et accepter que les plaintes des clients soient traitées par le Comité de révision des plaintes ICF. Sans compter la certification (en 3 niveaux) offerte aux adhérents, à renouveler tous les 3 ans, sur la base de formations continues d’un minimum de 40 heures. 
ICF investit aussi dans la recherche autour du coaching, afin de mieux en comprendre les tendances. Des enquêtes sont publiées tous les ans. Cette année, pour la première fois, une étude de l’ICF inclura le Maroc. 

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc