×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Sommet de la Ligue arabe ce lundi en Mauritanie

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:4820 Le 25/07/2016 | Partager
Une force arabe commune pour vaincre le terrorisme
La situation en Palestine, en Libye, en Syrie et au Yémen… à l’ordre du jour

Les dirigeants de la Ligue arabe se réunissent en sommet lundi et mardi à Nouakchott, en Mauritanie. Objectif: «discuter de la sécurité dans le monde arabe et d’une force commune à leurs pays». Le principe de la constitution de cette force avait été décidé au dernier sommet arabe de Charm el-Cheikh (Egypte), en 2015, mais sa nature, sa composition et les différents aspects de sa mise en place restent à définir. 

A l’issue du sommet, une déclaration de Nouakchott sera adoptée. Les dirigeants arabes vont également discuter de projets économiques et sociaux dont certains tardent à être mis en oeuvre, comme le marché commun arabe et l’union douanière arabe.  C’est la première fois que la Mauritanie abrite un sommet de la Ligue arabe depuis son adhésion à cette organisation en 1973.
Avant le sommet, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue étaient en conclave samedi à Nouakchott. «Il faut vaincre le terrorisme, c’est une priorité», a déclaré le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Chouky à l’ouverture de cette réunion. Son homologue mauritanien Isselkou Ould Ahmed Izidbih a appelé les pays arabes à une coordination plus poussée avec l’Afrique pour juguler ce fléau. «Toutes les crises que vit la Nation arabe et leurs corollaires sécuritaires» seront passées en revue par les dirigeants arabes, avait affirmé, lors d’une réunion d’experts, Ahmed Ben Helli, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, une organisation de 22 membres. 
Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue soutiennent «tout ce qui peut permettre de résoudre les crises qui secouent le monde arabe, notamment les crises syrienne, libyenne et yéménite». Ils ont appelé aussi à une «solution définitive» du conflit israélo-palestinien et salué les initiatives de paix égyptienne et française. La France cherche à remobiliser la communauté internationale pour organiser d’ici la fin de l’année une conférence afin de ramener les deux parties autour de la table de négociations. Les ministres arabes ont aussi adopté une résolution condamnant les interventions de l’Iran dans le monde arabe.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc