×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Industrie: Les commandes en dessous de la normale

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:4820 Le 25/07/2016 | Partager
La production et les ventes ont stagné en juin, selon BAM
La branche «électrique & électronique» plonge!
industrie_4820.jpg

Le solde d’opinion des industriels pour les trois prochains mois est positif. Ils restent donc globalement optimistes. A part la mécanique & métallurgie et le textile & cuir qui prévoient une stagnation de leur production et un repli de leurs ventes

Juin n’a pas été un bon mois pour l’industrie. En effet, la production et les ventes ont stagné, selon la dernière enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM) auprès des industriels. Les différentes manufactures ont tourné à hauteur de 66% de leur capacité. Les commandes, elles, même si elles se sont améliorées, sont restées inférieures à la normale. 

Pas de super-performance pour l’agroalimentaire, qui s’en est sorti avec une stagnation des ventes et un carnet de commandes situé à un niveau «normal». Mais le secteur affiche une santé meilleure qu’ailleurs, avec une progression de la demande et de la production (la moitié des industriels le déclarent). Pour les trois prochains mois, les opérateurs prévoient une augmentation des ventes, à la fois sur le marché local et à l’international. Néanmoins, un agro-industriel sur cinq affirme n’avoir aucune visibilité sur l’avenir. Le textile, habillement et cuir, très loin de ses années fastes, enregistre toujours un niveau de commandes inférieur à la normale. Toutefois, ses ventes et sa production ont augmenté (à l’exception du cuir et de la chaussure) durant le mois de juin. Pour le prochain trimestre, les textiliens anticipent un repli des ventes. Fonctionnant avec à peine 49% de ses capacités, la chimie & parachimie a vu sa production décroître et ses ventes stagner (57% avancent une stagnation). Les commandes, pour leur part, ont bondi, ce qui laisse les industriels espérer une reprise sur les prochains mois.  Pour la mécanique & métallurgie, la conjoncture est plutôt morose. La production a accusé un recul, de même que les ventes qui ont surtout été mauvaises sur le marché local. A l’exception de l’automobile, dont le chiffre d’affaires s’inscrit en hausse. Cela dit, avec des commandes en stagnation, les ventes de l’automobile devraient connaître une baisse durant le prochain trimestre. L’électricité & électronique est sans doute la branche qui a le plus souffert en juin. 48% des industriels sondés déplorent des ventes en recul et 42% déclarent une stagnation. Les commandes, quant à elles, ont diminué, alors que la production a stagné. Pour les prochains mois, les industriels anticipent des résultats dans le rouge. Cependant, 21% affirment être dans le flou total.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    communi[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc