×
Temps perdu
Temps perdu Par L'Economiste
Le 24/07/2024

C'est l’été, la saison des plages, des châteaux de sable, des escapades en famille ou entre amis… Sauf que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Archives

Articles de L'Edition N° 6508 Du Jeudi 4 mai 2023

A La une

Affaire Dr Tazi & consorts: La défense va plaider l’acquittement

Après une première audience relativement brève et très médiatisée, l’affaire du Dr El Hassan Tazi reprend ce jeudi 4 mai 2023 à la cour d’appel de Casablanca. Son épouse, Mounia Benchekroun, son frère et deux salariées de la clinique comparaissent en détention préventive. Le procès est à ses balbutiements. Lire la suite

Rabat/Entrepreneuriat: Un CA de 250,3 milliards de DH

Elles sont 43.413 Entreprises personnes morales actives (EPMA) relevant de la région de Rabat-Salé-Kénitra, ayant déposé une déclaration auprès de la Direction générale des impôts (DGI) en 2020. Il s’agit d’une hausse de 3,9% comparé à 2019. Lire la suite

Croissance: Les pistes du FMI

Dotées de bases solides, l’économie marocaine devrait enregistrer une accélération de sa croissance cette année à la faveur d’un rebond de la production agricole. La Ligne de crédit modulable (LCM) accordée par le FMI couronne les différentes réformes économiques et politiques mises en œuvre par le Maroc. Son nouveau modèle économique et celui des partenaires de la région Mena ont été présentés lors de la conférence organisée le 3 mai à Dubaï, en partenariat avec L’Economiste. L’Assemblée annuelle 2023 de la Banque mondiale et du FMI, qui se tiendra à Marrakech, constituera un lieu d’échange sur les défis auxquels sont confrontées les économies. Lire la suite

Ces emplois partis en fumée

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement. Durant le 1er trimestre, l’économie a créé peu d’emplois et dans certains secteurs l’on assiste à leur destruction. Au total, 280.000 postes ont disparu dont 229.000 dans les villes. Lire la suite

Club de L'Economiste: Les urgences agricoles

Après les difficultés liées aux répercussions de la crise sanitaire, le secteur agricole veut retrouver des couleurs. Néanmoins, la sortie du Covid a coïncidé avec de nouveaux épisodes de sécheresse. «Cette situation a impacté les chaînes de production», selon Mohamed Sadiki, ministre de l’Agriculture. Invité au Club de L’Economiste, il a affirmé que «le secteur agricole a essayé de se maintenir, mais l’impact a été important». Lire la suite

Editorial

Finances-Banques

International

De bonnes sources

Le Cercle des Experts

Justice

Culture

Régions

Economie