×
Chandelle
Chandelle Par Meriem OUDGHIRI
Le 02/12/2022

La baraka est avec le Maroc. Cette espèce de talisman ou de pouvoir de protection comme un bouclier, ancré dans les coutumes et la vie de tous les jours. «On va y... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter
×

Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans views_handler_argument_numeric->title() (ligne 89 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/modules/contrib/views/handlers/views_handler_argument_numeric.inc).
  • Warning : html_entity_decode() expects parameter 1 to be string, array given dans decode_entities() (ligne 463 dans /home/leconomi/public_html/includes/unicode.inc).

Archives

Articles de L'Edition N° 6383 Du Vendredi 4 novembre 2022

A La une

Dialogue social: L’impact financier estimé à plus de 9 milliards de DH

Le dialogue social fait encore des vagues. En effet, dans ce dossier, les partenaires sociaux ne semblent pas avoir la même conception de cette pratique démocratique qui impulse le développement économique et garantit la paix sociale... Lire la suite

Baisse du chômage: La grande illusion

Avec un taux de chômage de 11,4%, le gouvernement pourrait se féliciter de la légère baisse (0,4 point) enregistrée au troisième trimestre. Sauf que le chiffre du Haut-commissariat au plan cache une autre réalité, celle du recul du taux d’activité et de l’emploi... Lire la suite

Profs vacataires: Fini la récréation fiscale!

A partir du 1er janvier 2023, les vacataires de l’enseignement et de la formation professionnelle privés verront leur rémunération baisser sensiblement. En effet, le projet de loi de finances prévoit de relever le montant de la retenue à la source de 17% à 30%. Une mesure assortie de l’obligation de déclarer l’ensemble des revenus générés au cours de l’année. La même ponction concernera également les enseignants auto-entrepreneurs. Une autre mesure portera sur le doublement du taux de taxation qui passera d’ici 2026 de 10% à 20% pour les sociétés réalisant un bénéfice net de moins 300.000 DH. Lire la suite

Tourisme: De petits moyens pour de grandes ambitions

La montagne a finalement accouché d'une souris! Le budget d'investissement du ministère du Tourisme, au titre de l'année 2023, est de 683 millions de DH. C'est ce que vient d'annoncer, en début de semaine, la ministre de tutelle, Fatim-Zahra Ammor, à la Chambre des représentants dans le cadre du projet de loi de finances (PLF 2023)... Lire la suite

Marche verte: 47 ans et toujours la mobilisation

Le dossier du Sahara marocain est bien plus qu’un conflit territorial. Il s’agit d’une question de doctrine juridique: le Maroc doit-il se soumettre à des frontières tracées par la colonisation? Officiellement, le Royaume a refusé un tel diktat. En 1958 déjà, à la commission de la décolonisation, il dépose sa revendication claire de sa souveraineté sur le territoire alors sous occupation espagnole depuis 1910... Lire la suite

Editorial

Weekly highlights

Economie

De bonnes sources

International

Politique

Société

Culture

Entreprises